Christian Labatte et Henri Saurine, conseillers  municipaux d’opposition de Saleilles, communiquent :

 

« Élections municipales à Saleilles : Affairisme, clientélisme, querelles d’égo ou intérêt citoyen ?

 

Depuis bientôt deux années, en coulisses, ça discute, ça négocie, on se partage les postes, on rencontre des gens, on promet le meilleur, on cherche à détourner, récupérer des noms déjà engagés ailleurs, on déshabille François pour habiller Jean François, Jean Michel, Roger, on embrouille, on déstabilise, on calcule pour constituer la fameuse liste, l’équipe qui devrait  gagner… Puis on se dispute, on se déchire, on s’excommunie, mais on garde les mêmes et, on multiplie les têtes, les listes.

Dans ce contexte, Christine Baches, ancienne tête de liste d’opposition en 2008 a été approchée « à l’insu » des membres de son équipe (récupérer une ex tête de gauche, la bonne affaire, le jack pot !) puis, enfin « séduite », a rejoint l’équipe de M. Fons. Nous avons été informés de ce choix durant l’été, et ne partageant aucunement les valeurs de M. Fons, il y a eu scission du groupe d’opposition à François Rallo au conseil municipal. Nous regrettons bien sur cette situation qui nous apparaît  comme une trahison.

En 2001, nous avons participé activement à la campagne des municipales et soutenu la liste « Bien vivre à Saleilles » conduite par Patrick Benazet face à Jean-Michel Erre. Il s’en est fallu de peu que cette initiative collective porte ces fruits, puisqu’au second tour seulement 91 voix ont séparées les deux listes.

En 2008, dans un même état d’esprit, nous avons fait face à François Rallo, dauphin désigné par Jean-Michel Erre pour sa succession, avec la liste « Saleilles autrement » conduite alors par Christine Baches dont le comportement actuel nous est totalement incompréhensible.

Aujourd’hui, notre vécu de six années d’opposition a été marqué par un manque de considération continu à notre encontre, par la difficulté ou l’impossibilité d’avoir accès aux informations essentielles, par l’arrogance de certains élus, par le manque de discussions durant les divers conseils ou commissions municipales. Cette majorité nous a ainsi montré une image déplorable de la démocratie en avalisant  presque systématiquement, à l’unanimité, « le doigt sur la braguette », les questions à l’ordre du jour. Nous avons réussi à infléchir quelques décisions, nous avons résisté et malgré quelques moments de lassitude, nous siégeons encore au conseil municipal, avec courage et détermination afin de débattre et défendre au mieux l’intérêt des Salleillencs, conformément aux idées que nous portons et soutenons.

En 2014, les élections municipales de mars se profilent et nous observons beaucoup de fébrilité, d’agitation autour de la perspective de la conquête du pouvoir, et de l’hôtel de ville, avec à ce jour, pas moins de cinq listes dans la course:

Quatre listes, ouvertes à toutes, à tous, soit disant «apolitiques», menées par quatre « fortes têtes » dont les engagements passés ou actuels sont suffisamment clairs pour qu’on puisse les situer sur l’échiquier politique ; François Rallo avec « Saleilles au cœur », Jean-Michel Erre avec « Saleilles passion », Jean-François Fons avec « Un temps d’avance » et Roger Blandignère avec « Saleilles pour tous ». Cette configuration nous promet davantage un combat d’égo, de chefs, qu’un gage de sérénité et d’équité pour l’avenir de Saleilles et de tous ses habitants.

Face à eux, fidèles à nos convictions, à nos valeurs de la gauche plurielle modérée, nous mènerons cette campagne des municipales avec « Saleilles en avant », la seule liste en mesure de proposer une véritable alternance tant dans le fond que dans la forme pour gérer de manière apaisée, raisonnable, en toute transparence les affaires municipales.

Notre préoccupation, en cet instant, n’est pas de remplir une liste autour d’une forte tête, mais bien de rassembler autour d’idées fortes en construisant une équipe soudée, constituée de personnes dynamiques, engagées, intègres, soucieuses de lien social et déterminées à pratiquer une politique en rupture avec les méthodes que nous connaissons et subissons depuis plusieurs mandats.

En temps utile, notre équipe désignera de manière démocratique, la personne la plus à même de conduire notre liste, « Saleilles en avant », vers la victoire pour tous.

 

Nos engagements, notre devise :

 

« Proximité, écoute, démocratie, participation citoyenne et intérêt général ».

 

A très bientôt avec nos nouvelles dans vos boîtes à lettres, dans vos journaux

ou de vive voix devant votre domicile.

 

Meilleurs vœux pour 2014 de toute l’équipe de « Saleilles en avant ».