Sous le titre « Comment rester insensible aux propos d’un amnésique », Jean-Michel Erre nous communique avec prière d’insérer…

– « M. Rallo a dit publiquement en s’adressant à ma propre fille, conseillère municipale en exercice, qu’il ne faisait pas partie de l’ancienne municipalité. En effet, pour lui, la municipalité est composée du maire et de ses adjoints, et donc le conseiller municipal qu’il était n’en faisait pas partie (sic). Il ne peut dès lors se souvenir qu’au tout début de mon dernier mandat de maire, j’avais annoncé à mes colistiers que je ne me présenterai pas. Vingt-cinq années au service de nos concitoyens me paraissent largement suffire à mon bonheur. Je souhaitai donc laisser ma place à mon 1er adjoint, Alain Rabettllat, aux côtés duquel j’effectuais un troisième mandat. Lorsque ce dernier a décidé de ne pas donner suite à ma proposition un an avant l’échéance, je me suis mis en quête d’un candidat potentiel qui puisse me succéder, et ce afin de tenir ma parole donnée six ans plus tôt.

Je dois à la vérité de dire que mon dévolu s’est porté sur Fabrice Rallo, garçon très investi dans les milieux politiques départementaux voire même nationaux. Mais quelle ne fut pas ma surprise de voir arriver un jour dans mon bureau Fabrice accompagné de son père et m’entendre dire par ce dernier : Tant que mon fils n’aura pas un emploi fixe, je ne le laisserai pas s’investir de la sorte en politique. Par contre, je veux bien effectuer un mandat de transition et lui laisser la place ensuite (…).

M. Rallo père se souvient-il de ses propos ? Fera-t-il ce qu’il a annoncé ce jour-là par envie ou par clanisme à la façon alduyiste ? Nous verrons bien si une parole donnée par le nouveau maire a autant de valeur et sera respectée comme celle donnée par l’ancien…

Du respect nous sommes sensés en avoir à la lecture de la longue diatribe en introduction au précédent article. Pourquoi éprouver le besoin de se justifer sur son travail à la mairie de Perpignan ? Y-aurait-il des soupçons, des rumeurs (…), ou tout autre problème susceptibles d’inquiéter M. Rallo et d’intéresser les Saleillencs ?

Pour en avoir le coeur net, et comme j’ai d’énormes facilités à m’introduire dans les locaux de la PJ (police judiciaire) sans y avoir été convoqué, l’idée me vient d’aller voir ces inspecteurs et de colporter des ragots, des mensonges pour connaître la vérité, moi qui suis la bugadère du village ! (…).

Issu par conséquent de la basse classe, comment faire pour aller rencontrer le Roi de Saleilles entouré de sa cour, sans être pris pour le bouffon du Roi ? D’autant plus que ce même Roi à qui j’avais déroulé un tapis rouge pour qu’il atteigne le sommet de sa gloire, ne me reconnaît pas lorsqu’il me rencontre dans le village ou dans les cérémonies officielles. En plus d’être amnésique il est devenu malpoli. Ou peut-être est-ce de la timidité ?

Ce qui est sûr, c’est que l’ancienne municipalité où semble-t-il M. Rallo brillait par son absence, avait laissé dans des cartons des dossiers ficelés dont la mise en oeuvre incomberait à la nouvelle municipalité. Dès lors, cette dernière réalise effectivement tous les aménagements projetés et le maire s’en attribue la paternité, en oubliant d’inviter les anciens élus porteurs de ces projets. C’est somme toute logique mais cela ne me ressemble pas. Car s’il y a bien une réalisation pharaonique initiée par le seul François Rallo, c’est bien l’aménagement de la place publique derrière la mairie. On comprend mieux que les anciens élus ne soient jamais invités aux inaugurations, ce qui permet au maire actuel de dire : Tout ce qu’a fait l’ancien maire est nul et non avenu ! Amnésie, quand tu nous tiens…

Heureusement, pour nous Saileillencs, le Roi François 1er de Saleilles est arrivé pour créer le Parc d’activités Sud-Roussillon, il a été chercher les enseignes Calicéo, l’Hôtel Balladins, etc.etc., et que demain il va construire comme annoncé publiquement le nouveau stade Aimé Giral à Saleilles !…

L’Avenir est en marche, après l’argenterie de Versailles on vise l’or des Pharaons… Mais comment ne pas rester maire de Saleilles ?!… ».