Christine Bachès.

Suite à l’analyse de Jean-Michel Erre, ancien maire de Saleilles, que nous avons publié dans ces mêmes colonnes le 7 mars dernier, à un an des prochaines élections municipales, Christine Bachès nous communique avec prière d’insérer :

« La campagne des municipales de 2014 n’a pas commencé que déjà M. Erre part en guerre avec les futurs, supposés candidats. Quelle élégance, quelle devin ! D’ailleurs se présente-t-il lui-même où se cache-t-il derrière un nouveau protégé ? En attendant, déçu de son ancien dauphin, M. Rallo qui n’a peut-être voulu suivre sa ligne de conduite, M. Erre déverse son venin sur tous ceux qui lui semblent dangereux (en 2008 près de 43% des votants se sont exprimés en faveur de la liste « Saleilles autrement »). Il est vrai que critiquer autrui est aussi une manière d’exister.

 Pour ma part, si je dois repartir aux municipales en 2014, ce sera comme en 2008, c’est-à-dire avec une équipe homogène, sans étiquette politique, mon objectif étant comme celui de l’équipe avec qui je me présenterai de représenter l’ensemble des habitants de Saleilles.

M. Erre, vos interventions sont pathétiques« .