François Rallo, maire de Saleilles, lors de la visite de Jean-Louis Debré, président du conseil constitutionnel.

Pas de film, pas de diaporama, ni photo ni concert avant ou après le discours du maire de Saleilles, François Rallo, à l’occasion de la traditionnelle cérémonie de voeux à la population, mais sur scène l’ensemble du personnel municipal mis à l’honneur, service par service, dans l’intervention de la Directrice générale des services (DGS), Marie-Laure Clemenceau.

Comme le veut aussi la tradition, François Rallo a commencé par énumérer les actions réalisées en 2012 et en détailler certaines.

Morceaux choisis du discours de François Rallo, maire :

« En 2012, j’ai vécu un grand moment d’émotion, lorsque nous avons commémoré ici l’année 1962, où il y a cinquante ans, près d’un million de Français d’Algérie arrivèrent sur le sol métropolitain, tout à la fois terre mère patrie, terre d’accueil et terre d’exil. C’est dans le sud de notre pays que la majorité des Français d’Algérie ont débarqué en 1962, souvent, ils y sont restés comme à Saleilles. Non loin de cette Méditerranée qu’ils ont dû traverser à la hâte, dans le chaos et les larmes. Ce cinquantenaire aura été aussi l’occasion pour les enfants des Pieds-Noirs et Harkis, de dire merci à leurs parents, eux qui ont tout fait pour qu’ils puissent vivre heureux et s’épanouir en France, en dépit des malheurs de l’Histoire. Des parents et des enfants qui ont participé avec tant d’ardeur à l’essor de notre région, de notre département, de notre commune (…) ».

« Une action culturelle efficace et ouverte à tous, où avec le concours du Centre Méditerranéen de Littérature (CML), présidé par mon ami André Bonet, nous avons pu rencontrer ou faire venir à Salailles Charles Aznavour, Jean-Louis Debré, Dominique Baudis, Suzy Simon-Nicaise, Yves Sarthe, Robert Lopez et Cyril Massarotto. Mais aussi grâce à Boitaclous et mon ami Thierry Méier, vous avez pu rencontrer Mathieu Madenian ou écouter les Al Chimist. Ou bien grâce à Stéphane Mathieu, le dynamique président de Mucovie’66 et Saleillenc de surcroît, le Bouclier de Brennus avec Nicolas Laharrague (…) ».

« C’est aussi la création d’un véritable marché de Noël, chose impensable dans une commune comme Saleilles et dont le succès est plus fort chaque année (…) ».

« C’est aussi plus de spectacles et concerts offerts par la municipalité (…) ».

« Nous avons eu comme objectif de favoriser la proximité : avec la création des délégués de quartier ; en maintenant la fréquence de la parution du Journal des Saleillencs pour vous tenir au plus près informé de l’activité de la commune, ainsi que du Saleilles info ; avec la création d’un nouveau site sur le web saleilles.fr ; avec de nouvelles missions confiées au CCAS ; en transformant le traditionnel goûter des aînés en repas le tout agrémenté d’un spectacle et en maintenant le colis pour les personnes malades ou ne pouvant se déplacer pour cette occasion-là ; en faisant en sorte que les voeux soient ouverts et accessibles à tous, et je dis bien à toute la population, et non à une minorité selon les copinages des uns et des autres (…)« .

« Je vous avais promis une gestion en bon père de famille, je m’y suis attaché. Tout ceci a été réalisé sans augmentation du taux communal puisqu’il n’augmentera pas cette année encore. Et ce soir, je veux le dire haut et fort devant vous : je ferai en sorte de ne pas l’augmenter pendant la durée de mon mandat (…) ».

« Autre bonne nouvelle : j’ai volontairement bloqué le prix de l’eau et de l’assainissement pour 2013. Malgré de gros travaux sur le forage N°1 et cette année nous en avons programmé sur le forage N°2, ainsi que les différents travaux sur le réseau d’eau potable et la construction de la nouvelle station d’épuration (…) ».

« Enfin, dernière bonne nouvelle de la soirée : j’ai pris la décision de baisser le taux communal sur le ramassage des ordures ménagères. Ceci est en partie dû à la baisse du volume ramassé, les composteurs étant utilisés à bon escient, mais surtout grâce à votre civisme, oui vous mes chers concitoyens, qui avaient aussi joué le jeu de votre côté (…) ».

« Nous sommes à 15 mois des prochaines élections municipales et nous ne braderons pas cette année 2013. Nous avons été élus pour travailler et ce sera notre priorité, même si autour de vous cela s’agite beaucoup. Alors j’imagine déjà LA question qui trotte dans votre esprit : François Rallo sera-t-il candidat ou pas en 2014 ? Ce soir, je veux vous faire une promesse. Je ne serais pas un maire en campagne, jusqu’au bout de mon mandat, jusqu’à la dernière minute de celui-ci, je n’aurais que pour seul objectif de vous servir et de me battre pour l’intérêt de Saleilles et de ses habitants. Je mettrai donc cette année à profit pour réfléchir, vous écouter, dialoguer, à aller à toutes les manifestations des associations, à recevoir toutes celles et tous ceux qui me sollicitent pour un rendez-vous. Enfin, je ne peux résister de partager avec vous cette citation de Walter Bagehot, que je fais mienne et que j’adresse à celles et ceux qui, tapis dans l’ombre, attendent leur heure : Le plus grand plaisir dans la vie est de réaliser ce que les autres vous pensent incapables de réaliser (…) ».

– « Oui mes cheres amis, Saleilles se transforme, Saleilles bouge, Saleilles s’embellit et fait partie de ces communes où il fait bon vivre (…) ».

Parmi les personnalités présentes à cette cérémonie des voeux du maire de Saleilles : Fernand Siré (UMP), député-maire de Saint-Laurent-de-la-Salanque, vice-président de l’agglo PMCA ; Daniel Mach, secrétaire départemental de l’UMP’66, maire de Pollestres et ancien député, vice-président de PMCA… Des conseillers généraux : Mauricette Fabre (UMP/ canton de la Côte Radieuse) ; Jean-Claude Torrens (UMP/ Canet-en-Roussillon), maire de Saint-Nazaire, représentant le président de PMCA (Jean-Paul Alduy/ UDI)… Sans oublier de nombreux maires : Me Thierry Del Poso (Saint-Cyprien), Michel Martin (Montescot), Jean-Jacques Thibaut (Théza), Gérard Capdet (Marquixanes), José Montessino (Eus), Pierre Rogé (Latour-Bas-Elne)… Et encore : Isabelle de Noëll-Marchesan, Romain Grau, Francis Clique, Michèle Fabre, Georges Amouroux, Nathalie Pinault, Jean Roméo, Malika Rol, Alain Got… Des collaborateurs de cabinet : Stéphane Loda, François Lietta, Stéphane Pagès, Aude Bouillard, Fabrice Rallo… Enfin, de nombreuses personnalités qualifiées : André Bonet, Josy Rogé, Nicole Amouroux, Stéphane Mathieu, Félix Maroselli, Henri Castanet, Rémi Michelin, Pierre Gonzalez… Les amis de toujours : Franck Rémy, Jérôme Ferrer, Jean Marti, Michel Calvet, Julien Carbonneil, Rudy Chelli