Louis ALIOT (FN-RBM), député de la 1ère circonscription des P-O, communique :
> « Suite à mon intervention auprès de J-M BLANQUER, le ministère de l’Education vient d’annoncer le maintien de l’ensemble des classes à l’école de Saint Paul-de-Fenouillet.
> Malgré cette bonne nouvelle pour la circonscription dont je suis élu, le Rectorat prévoit cependant une fermeture de classe à Torreilles pour affecter un professeur à Perpignan en zone d’éducation prioritaire. C’est donc l’agglomération de Perpignan qui se trouve pénalisée pour financer les quartiers perpignanais en difficulté sociale, et victimes de la politique communautariste et clientéliste. Le dédoublement des classes primaires ne réglera pas les problèmes d’intégration et d’assimilation alors qu’il pénalisera une fois de plus les zones rurales en leur supprimant des postes d’enseignants ».
>