Près de 450 personnes avaient fait le déplacement, jeudi 16 janvier, au foyer rural de Saint-Laurent-de-la-Salanque pour la réunion publique de Fernand Siré (UMP), député-maire et vice-président de l’Agglo de Perpignan (PMCA).     

C’est son  ami et ancien-associé de vingt ans, le docteur Marc Médina, qui lui a fait l’honneur de le présenter au public. Il a décrit « Fernand Siré comme un homme politique humaniste faisant passer l’intérêt de ses administrés avant le sien. Il le faisait déjà en tant que médecin, il a continué en tant que politique (…) ».

A ce propos, c’est Fernand Siré qui lui a donné le goût de la politique et Marc Médina, après avoir été membre du conseil municipal de Torreilles, brigue, cette année,  la succession de Louis Carles.

Fernand Siré a ensuite pris la parole pour expliquer les raisons qui le poussent à se représenter.

Il a exprimé la passion qu’il a pour sa ville et ses administrés, son envie de « terminer les projets entamés et surtout la volonté de toujours se battre pour faire de Saint-Laurent-de-la-Salanque une ville où il y fait bon vivre ».

Le tout « en conservant une gestion saine et responsable de l’argent public » et, à ce titre,  il s’est engagé « à ne pas augmenter les impôts locaux durant ce mandat mais surtout à renoncer à son indemnité de maire au profit de la commune ».

Fernand Siré est connu « pour toujours privilégier l’engagement aux promesses et les actes aux belles paroles ».

Il a présenté « une liste composée d’élus d’expérience et une équipe rajeunie, dynamique, venant d’horizons différents, ayant le sens des valeurs et prête à s’investir pour Saint-Laurent-de-la-Salanque ».

Amoureux de sa ville, il veut lui consacrer « toute l’énergie qu’elle mérite, avec, à ses côtés une équipe engagée, efficace, volontaire, soudée et représentative de la population laurentine ».

Il a annoncé son souhait de faire de cette campagne, un débat d’idées, dans le respect de chaque candidat.