Les problèmes persistent à l’association d’aide à domicile « Vivre ensemble en Salanque », problèmes qui ont alerté les services de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE).

En effet, dans un courrier adressé fin mars à l’association, la DIRECCTE a dénoncé le manque de qualification et de compétences de la directrice qui n’est autre que la suppléante et l’attachée parlementaire du député et ex maire de Saint-Laurent, le docteur Fernand Siré.

De source proche du dossier, on affirme que « Monsieur Siré mépriserait les constats de la DIRECCTE et n’entendrait pas lâcher son mandat de président de l’association, et ce alors qu’il n’est plus membre de l’association depuis le 31 mars, puisque statutairement ce sont les maires des communes qui siègent au conseil d’administration de l’association. Pourtant, il refuserait de convoquer le conseil d’administration et d’abandonner son mandat, il continuerait même à signer les chèques (…) ».

Ce qui est particulièrement regrettable, c’est que la DIRECCTE avait déjà relevé il y a un an des dysfonctionnements graves dans un précédent courrier, mais cette fois, l’association risque de se voir retirer son agrément ce qui pourrait avoir des conséquences dramatiques pour les 350 bénéficiaires et les 70 salariés de l’association.