Claude Guéant, ministre de l’Intérieur du Gouvernement Fillon III, arrivera sur le sol roussillonnais – où il doit participer à Saint-Laurent de la Salanque à la grande fête annuelle de l’UMP’66 – demain en fin de matinée. Il déjeunera au restaurant gastronomique « La Villa » d’André Duflot, à Perpignan-sud, avec les parlementaires UMP des P-O – Mmes Jacqueline Irles (députée-maire de Villeneuve-de-la-Raho), Marie-Thérèse Sanchez-Schmid (députée européenne), François Calvet (sénateur-maire de Le Soler de par ailleurs président du comité départemental de l’UMP des P-O), Daniel Mach (député-maire de Pollestres) et le docteur Fernand Siré (député-maire de Saint-Laurent) – le secrétaire départemental de l’UMP des P-O (Gilles Foxonet, maire de Baixas), ainsi qu’en compagnie d’une poignées de personnalités locales « triées sur le volet »… dont vraisemblablement le maire de Perpignan, Jean-Marc Pujol (UMP).

Le buffet du midi avec les militants n’aura donc pas lieu. Ceux-ci devront se contenter d’une après-midi récréative (15 h 30 à 18 h), à Saint-Laurent de la Salanque donc, en présence certes du ministre de l’Intérieur, et, tout de même, d’un apéritif-dînatoire (6 euros l’entrée) en fin d’après-midi pour échanger avec Claude Guéant. Toutes les tables rondes, dont celle prévue avec Jean-Marc Pujol sur l’économie locale et transfrontalière, ont été annulées, de même que le ministre de l’Intérieur n’ira pas prendre un bain de foule place Cassanyes, dans le quartier Saint-Jacques au centre-ville de Perpignan, comme cela avait été un temps envisagé.

La journée de ce samedi 19 novembre 2011 a été programmée et organisée par Jean Castex (UMP), maire de Prades, conseiller régional et Secrétaire général-adjoint de l’Elysée. Jean Castex est inévitablement et incontestablement l’homme qui monte, qui monte, à droite, au sein de l’UMP en tout cas, en Languedoc-Roussillon. Au plan national, il ne se passe pas une semaine sans qu’un journal ou un magazine le glisse dans ses pages en l’interviewant.