Préfet des Pyrénées-Orientales de 1993 à 1998, Bernard Bonnet nous prie d’insérer :

« Je rentre ce matin d’Italie et j’apprends la funeste nouvelle. Je ne pourrai pas être aujourd’hui à son enterrement et j’en suis très triste. Je voudrais dédier à René Marqués ces quelques mots assemblés dans l’urgence.

René Marqués était mon ami. Sa disparition fait défiler cinq années d’images de l’ affectueuse et active complicité  que nous avions nouée dans l’exercice de nos responsabilités respectives à la tête du département de 1993 à 1998. Cette complicité avait nourri une amitié authentique qui ne s’était jamais relâchée, quels que furent les circonstances et les aléas de la vie. 

J’ai le vif souvenir d’une personnalité exigeante,

attachante, à l’esprit fin qui n’éprouvait pas le besoin de jouer un personnage pour exister et servir.

Il était entré dans la vie politique après avoir d’abord réussi sa vie professionnelle de médecin et il fut l’un des tout premiers en France à pressentir et incarner la nécessité d’une nouvelle organisation de la médecine libérale plus collective.

René Marqués n’était pas un professionnel de la politique même s’il en avait parfaitement intégré les codes, dont il aimait s’amuser.

Il avait la passion de la Vie, des autres, de l’action ,des réalisations. Il ne se départissait jamais d’un humour acéré, agrémenté de citations latines parmi les plus rares qui pouvaient un bref instant l’isoler… 

Requiescat in pace, René ».

Les obsèques de René Marquès auront lieu ce samedi 3 août 2013, à 15h, en l’église de Saint-Laurent-de-la-Salanque.