Passons des bonnes intentions aux actes !

« Du souffle pour nos Commerces »*, « Des propositions ambitieuses » telles étaient les promesses de campagne » !

Les résultats ne sont pas à la hauteur des attentes. Aujourd’hui, le commerce local souffre, se désertifie même, comme chacun peut le constater en centre-ville. La rue Arago paraît bien triste !

La mise en place d’une navette intra muros, devait pourtant maintenir et dynamiser le tissu économique local. Lobjectif n’est visiblement pas atteint. La municipalité la présente désormais comme un service social. Mais à quel coût ? Il semble que la question dérange et en l’absence d’un quelconque bilan analytique ou de statistiques de fréquentation nul ne le sait réellement…

Service économique ou social ? A l’heure des baisses de dotations de l’Etat, il paraît pourtant nécessaire de définir sa vocation et de rendre ce service optimal pour les Laurentins, afin de dépenser utile.

Le Maire nous avait également annoncé l’augmentation des aires de stationnement. Qu’en est-il ? La mise en place de conteneurs enterrés, en ont au final supprimées. A quoi servent alors les acquisitions (rue Auguste Comte ou Place Carnot) destinées à la démolition pour l’aménagement de parkings ? Compte tenu des enjeux, avec un taux de réalisation des investissements de 48%, la municipalité ne brille guère par son efficacité.

Et comme si les accès au centre ville souvent exigus, les doubles sens de circulation où les voitures ne peuvent pas se croiser, ne suffisaient pas, l’équipe municipale a décidé de créer à l’angle des rues Péri et Magenta 30 logements sociaux. Courage aux automobilistes riverains ! Notre présence active à la commission d’urbanisme nous permet d’ailleurs de dénoncer la surdensité que cela va occasionner. Revitaliser le centre ville demande au contraire de l’aérer et de renforcer son attractivité. Nous défendons pour ce site la réalisation d’un espace vert et d’un parking. Le bien vivre à Saint Laurent doit être une priorité absolue.

C’est le projet que nous portons dans le cadre du Plan Local d’Urbanisme en cours d’élaboration qui va fixer pour les 10 prochaines années l’aménagement et le développement de notre ville. Nous vous rendrons compte des points qui ont retenu notre attention.

Il est manifeste que Saint Laurent n’a plus de vision d’avenir. L’essentiel des réalisations reprend notre programme (boulodrome, salles de sport, médiathèque, club house du stade Jo Maso, parvis de l’église..) L’achèvement des travaux de rénovation au sein de la mairie et la nouvelle salle des mariages au coût exorbitant à mettre au crédit de la nouvelle équipe manquent cruellement d’un plan d’ensemble comme en témoigne l’état de sa façade.

Il faut dire que tout est question d’appréciation. Pour le maire, doubler les dépenses de fonctionnement en 2 ans, la création de plus de 50 emplois aux justifications confuses depuis le début du mandat, ce doit être ce qu’il appelle une « gestion juste et rigoureuse des dépenses de fonctionnement ».

Notre site : saintlaurentnotrepassion.fr

Jean-Louis BOURDARIOS Laurence de BESOMBES Thomas BALALUD de SAINT JEAN Cédrik PANIS

*Mentions en italique -Extrait du programme de campagne de Monsieur Alain GOT