Toute cette semaine, le docteur Fernand Siré (UMP), maire de Saint-Laurent-de-la-Salanque et député de la 2ème circonscription des Pyrénées-Orientales, a fait la Une de la presse nationale – interviews sur TF1, France2, France3, M6, BFM, L’Express, le Parisien/ Aujourd’hui en France… – suite à l’amendement qu’il a déposé en séance publique à l’Assemblée nationale, et ce dans le cadre de l’examen du projet de loi visant à renforcer les droits, la protection et l’information des consommateurs…
Cet amendement, complété par un sous-amendement déposé par le rapporteur, doit accroître justement l’information des consommateurs sur les conditions d’élaboration des plats qui leur sont proposés par les personnes ou entreprises qui transforment ou distribuent des produits alimentaires dans le cadre d’une activité de restauration, permanente ou occasionnelle.
« Les consommateurs sont désormais de plus en plus soucieux de la qualité de leur alimentation et souhaitent en particulier, disposer d’une information claire leur permettant de savoir dans quelles conditions ont été préparés les plats qui leur sont proposés, et s’ils ont été ou non préparés dans l’établissement », affirme le député-maire de Saint-Laurent-de-la-Salanque.
En plus d’apporter une information fiable pour les clients, l’initiative du docteur Siré permettra également « de favoriser la cuisine faite sur place et le travail des restaurateurs qui s’attachent à maintenir à un haut niveau la gastronomie française », assure-t-il.
Fernand Siré travaille depuis plusieurs mois avec les professionnels de la restauration sur ces questions d’hygiène, de formation, de qualité de notre gastronomie classée, ne l’oublions pas !, au Patrimoine immatériel de l’humanité…
L’amendement, qui vise à la fois à informer le consommateur, à valoriser le travail des professionnels et à encourager l’attractivité du secteur, a reçu le soutient du gouvernement de François Fillon. C’est donc logiquement qu’il a été adopté.
Des précisions seront apportées ultérieurement, en négociation avec les professionnels et les consommateurs, concernant la mise en pratique de cette mesure.