On le disait hésitant, chancelant, etc. Il affirmait dans tous les dîners en ville qu’il prenait son temps avant de se décider, qu’il se déclarerait officiellement à l’automne, mais depuis quelques jours les choses sur le sujet autour de sa succession lors des prochaines municipales (en mars 2014) se précipitent et vont en s’accélérant…

Le docteur Fernand Siré (UMP), député de la 2ème circonscription des P-O, vice-président de l’Agglo (Perpignan Méditerranée Communauté d’Agglomération) et maire de Saint-Laurent-de-la-Salanque, ambitionne bien d’être candidat à sa propre succession l’an prochain dans le prestigieux fauteuil de maire de Saint-Laurent.

Fernand et Rolande Siré – du prénom de son épouse très active à ses côtés pour soigner sa carrière politique et d’une efficacité redoutable dans l’électorat local – préparent leur liste qui serait pratiquement bouclée.

Les nombreuses personnalités présentes, samedi midi, à la table du mas du député-maire en sont convaincues : « Fernand, à 68 ans, veut remettre ça, même si ce sera difficile au regard des tensions locales ».

Parmi ces personnalités qu’il avait conviées : l’ami Jean-Louis Bourdarios (adjoint de Saint-Laurent et conseiller communautaire à l’Agglo),  François Calvet (sénateur-maire de Le Soler et président du Comité départemental de l’UMP’66), Guy Llobet (directeur du Sydetom’66), Danièle Pagès (2ème adjointe de Perpignan) et son mari Jacques (dont le fils est collaborateur de Fernand Siré), Marie-Cécile Pons (ex conseillère générale et ancienne adjointe de la Ville de Perpignan), Fernand Roig (président du Sydetom’66), Roger Torreilles