« Un constat : un nombre de policiers insuffisants… 5 policiers pour 9 000 habitants »

 

Marie-José Amigou, conseillère municipale de Saint-Laurent-de-la-Salanque.

Sous ce titre, Marie-José Amigou, conseillère municipale d’Opposition de Saint-Laurent-de-la-Salanque, communique :

« L’insécurité ne fait que s’accroître dans la commune et ce n’est pas, hélas, la vidéo-surveillance avec tout son mérite mais insuffisante, qui semble arrêter les auteurs d’infractions ou d’incivilités.

Mais que fait la Police nous diront certains ?

Avec un effectif de 5 policiers pour 9 000 habitants, dans le meilleur des cas, il ne faut pas s’étonner de ne pas les voir partout. En effet, si l’on prend en compte : la formation obligatoire, les séances de tir, les absences possibles, les congés, l’effectif est le plus souvent de 4 et parfois moins.

Cela pénalise évidemment le travail donc, moins de patrouilles ou celles-ci écourtées; moins de patrouilles pédestres dans les zones à risque (centre-ville).

Ajouter à cela le travail administratif et vous aurez la réponse à la question que vous vous posiez.

La Police municipale est un service public indispensable, encore faut-il lui donner les moyens de faire son travail et d’assurer notre sécurité c’est pourquoi nous nous battons au sein du conseil pour que soit remplacé le policier municipal parti à la retraite.

La vérité sort de la bouche des enfants

Dans un article de l’Echo Laurentins de 2012 « Saint-Laurent vu par ses jeunes » une question était posée de savoir « Ce que je n’aime pas à Saint-Laurent ». Nous retiendrons la réponse de Pierre « les crottes de chiens et les voitures qui roulent trop vite » et celle de Yannis « les vols ».  Perspicaces ces enfants !

Source : http://www.ensemblepourlavenir.mariejoseamigou.fr »