Les habitants de Saint-Hippolyte se sont étonnés d’apprendre qu’un recours en annulation – déposé auprès du Tribunal administratif de Montpellier (Hérault) – des résultats du 1er tour des élections municipales – qui a eu lieu le dimanche 15 mars dernier – concerne leur commune, au même titre qu’une quinzaine d’autres des P-O.

« Etonnés » parce que lors de se scrutin, il n’y avait qu’une seule liste en présence, celle conduite par la maire sortante, Madeleine Garcia-Vidal, qui a donc raflé la totalité des vingt-trois sièges du conseil municipal avec, certes, une abstention record : 57,99%.

Selon nos informations, c’est la présence sur la liste de Mme Garcia-Vidal de plusieurs personnes n’étant pas propriétaire d’une résidence ou d’un bien dans la commune de Saint-Hippolyte qui aurait conduit à cette situation, à savoir un recours en annulation des élections.

A suivre.