Communiqué de presse de l’Opposition municipale.

« A l’occasion du dernier conseil municipal de l’année le projet arrêté (donc sans débat) de la reconstruction de l’école élémentaire et de la création de la médiathèque ont été présentés à l’ensemble des élus. Il était temps !
Nous avons appris que l’ensemble des travaux devrait se dérouler en quatre phases.
Le coût estimé aujourd’hui est de 2 702 000 € HT, sans compter les émoluments de l’architecte qui s’élèvent à 189 000 € HT, mais comme la fin des travaux est prévue dans deux voire trois ans, nous pouvons penser légitimement qu’il sera beaucoup plus élevé.
La première phase (à quelle date le début des travaux ?) verra la construction de 2 classes et surtout de la médiathèque chère à Mme le maire, Madeleine GARCIA-VIDAL. Tout le monde pourra noter qu’il vaut mieux construire d’abord une médiathèque plutôt que la totalité des classes. Les enfants suivront-ils leurs cours dans la médiathèque ?
Le conseil municipal a voté à l’unanimité des membres présents le projet de reconstruction de l’école élémentaire, bien que… (agencement des classes, exigüité de la cour de récréation etc. il y aurait beaucoup de choses à redire)
Pour ce qui est du projet de la médiathèque, l’Opposition a voté contre avec ses 5 voix et, ô surprise, 8 membres de la majorité se sont abstenus, démontrant s’il le fallait que cette construction ne s’imposait pas, surtout étant donné l’état des finances de la commune et la réduction des dotations de l’état. Sachant que Mme le Maire et son premier adjoint nous rabâchent sans arrêt la même chanson : on n’a pas de moyens financiers ! Nous sommes inquiets.
Il faut savoir que le coût de la médiathèque représente le tiers de l’ensemble des deux projets (835 000 € HT) sans compter l’aménagement interne, meubles, DVD, CD, livres, et les frais de fonctionnement avec un directeur et deux employés etc. Les élus majoritaires qui se sont abstenus (ont-ils craint d’aller au bout de leurs convictions et ainsi créer un clash?) et l’opposition rejoignent en cela l’avis émis par une partie de la population qui de plus, n’a pas été consultée contrairement aux engagements pris il y a quatre ans par la candidate GARCIA-VIDAL.
Il y a fort à parier qu’en réunion publique Mme le maire aurait pu se rendre compte de l’opposition au projet.
13 conseillers ne sont pas d’accord avec les 10 autres, cela devrait inciter Mme le maire à revoir sa copie ! Elle ne le fera pas, s’entêtant à porter un projet qui coûtera cher aux contribuables de Saint-Hippolyte mais pas à elle ni à son premier adjoint qui n’habitent pas le village. Sa soif de notoriété prend le pas sur la plus élémentaire des sagesses.

 

Que n’a-t-elle choisi plutôt le pôle médical promis et abandonné qui aurait retenu tous les suffrages dans le conseil et auprès de la population ! (Voir PJ ci-dessous) Le gymnase également aurait grandement besoin d’un sérieux lifting. Quand on pense que l’on va y accueillir les élus départementaux et municipaux à l’occasion des vœux ! Quelle image leur offrira-t-on ? Celle d’un village où le cadre de vie se dégrade de jour en jour ».

 

Rejoignez-nous sur www.lagazettehippolytaine66