L’Opposition  municipale à Saint Hippolyte s’interroge :

« Récemment, nous avons appris de manière fortuite la visite dans notre commune de Madame Chevalier notre nouvelle préfète.

Comme de bien entendu, nous n’avons pas été informés de sa venue. C’est tout simplement regrettable, car les visites effectuées ce jour-là par la majorité et madame la préfète avaient lieu sur des sites dont les anciennes municipalités avaient favorisé l’installation (Teranéo) ou carrément procédé à la construction (immeuble associatif/point jeunes), ou à la rénovation (cave coopérative), ainsi que dans une cave particulière…

Ce moment de démocratie privilégié pour les élus que nous sommes aurait permis à tout un chacun de pouvoir s’exprimer ou de débattre  sur  des sujets se rapportant à l’actualité communale.

La moindre des choses aurait été pour Mme la maire de présenter tous les élus à Mme la préfète pour démontrer son envie de travailler avec tous les élus.

Il est loin le temps où la candidate Madeleine Garcia-Vidal annonçait dans son dernier tract que  « les commissions et groupes de travail seront ouverts  à tous les conseillers municipaux qui le souhaiteront ». Depuis bientôt un an, certains élus d’opposition intégrés dans une commission n’ont jamais été convoqués. Des paroles (lors de ses  discours) aux actes il y a un grand pas qu’elle ne franchit jamais ».