Louis ALIOT (RN), député de la 2e circonscription des P-O, était reçu en début de semaine à la cooperative fruitière de Saint-Hippolyte, à l’invitation d’Élisabeth BONNET, présidente du syndicat de défense de l’Abricot rouge du Roussillon AOP, en présence d’Yves ARIS, président de la FDSEA, de David DRILLES, président des Jeunes Agriculteurs et de Christian SOLER, représentant la présidente de la Chambre d’agriculture des P-O, Fabienne BONET, afin d’évoquer la situation délicate des producteurs d’abricots du Roussillon.

Malgré des produits de qualité avec la création depuis quelques années d’une AOP, « nos producteurs n’arrivent pas à vivre correctement de leur travail », a constaté le député. « En cause les prix et les marges de la grande distribution, la concurrence déloyale de pays qui pratiquent le dumping social et salarial et qui utilisent des quantités de produits phytosanitaires alors que nos producteurs sont à minima en agriculture raisonnée ». A été évoqué également l’avenir du train-Primeurs de Rungis « qui est menacé et dont la disparition serait une catastrophe pour la filière fruits et légumes toute entière ».
Louis ALIOT s’est engagé à défendre la filière et de faire connaître partout où sa parole portera, l’Abricot du Roussillon.
Le député à été ensuite invité à visiter la station fruitière.