Madame Madeleine Garcia-Vidal, maire de Saint-Hippolyte, et la majorité municipale répondent au communiqué de l’opposition paru dans l’Indépendant le 22 avril 2015.

« Démagogique… vous avez dit démagogique ?

D’après l’opposition, Le budget de Saint-Hippolyte voté le 29 avril 2015 serait,  « démagogique » ? Reprenons la définition du dictionnaire : « flatter les aspirations à la facilité et les passions des masses populaires pour obtenir ou conserver le pouvoir ou pour accroître sa popularité ».Cette accusation injuste demande des arguments  beaucoup plus crédibles que ceux avancés :

Tout d’abord, il faudra réviser la lecture des comptes de gestion de la commune : En 2013, le déficit d’investissement était de  298 504 euros ; En 2014, toujours en  investissement, il était de 254 351 euros. Qui pourrait croire qu’en à peine sept mois de gestion, nous serions responsables de cet état alors que nous n’avons encore rien bâti ?

Il faudrait aussi comparer ce qui est comparable : les charges de fonctionnement 2015 sont des prévisions budgétaires et ne peuvent être comparées aux résultats réels de 2014. Les opposants manquent aussi de sincérité en niant les charges supplémentaires  induites par les nouvelles activités périscolaires et la baisse de la dotation de l’Etat qui doit se poursuivre jusqu’en 2019. Quant à la hausse de la masse salariale, quelle leçon avons-nous à recevoir de la part d’élus qui entre 2008 et 2013 ont fait progresser ce poste de 709 000 à 1 027 000 euros, soit une hausse de 45% ! Et s’il nous faudra effectivement emprunter, c’est en investissement pour solder  les travaux de l’ancienne équipe et financer ceux à venir.

Pour terminer, il serait nécessaire de prendre les informations à la source auprès de l’Agglo Perpignan Méditerranée lorsqu’il s’agit d’un budget dont elle a compétence : la gestion des déchets. A service égal, L’Agglo annonçait pour 2015 un écart dépenses/recettes de 63 000 euros pour Saint-Hippolyte (justifié par une augmentation des tarifs du SYDETOM). Plutôt que de recourir à une forte augmentation de la taxe, nous avons demandé une progression modérée et un allègement de la collecte bacs jaunes.

Notre budget est modeste, tant en fonctionnement qu’en investissement. Il a été établi et présenté en toute sincérité et transparence. Il reste fidèle à notre engagement principal : œuvrer, malgré des moyens contraints, pour le confort des Hippolytains et l’essor de notre commune ».

(Des infos complémentaires seront publiées sur le site internet municipal.)