(L’Opposition municipale répond à l’article paru le 18 avril dans le journal local, « Le Budget 2019 approuvé »)

 

 

« Oui, le budget 2019 a été approuvé, mais uniquement par la majorité, l’Opposition ayant voté contre ! La décision du groupe minoritaire de voter contre, est prise entre autres parce que nous découvrons les chiffres du budget quand nous arrivons dans la salle du Conseil. Nous ne pouvons pas étudier à l’avance les chiffres qui nous sont présentés rapidement en séance.

C‘est la démonstration de la démocratie et de la transparence prônées par la maire de Saint-Hippolyte.
Autre raison, les charges de personnel qui en 2019 représenteront 62,3% des dépenses de fonctionnement, loin des 54% du début du mandat (plus 450 000€ depuis 2013). Les embauches (6 en 2018 dont deux directeurs, in Petit Hippolytain de février 2019) impactent lourdement cette ligne budgétaire, malgré le transfert de personnels à PMCU qui fait baisser artificiellement les dépenses de fonctionnement. L’attribution de compensation reversée à la commune par PMCU se retrouve diminuée des salaires avancés.
Ainsi l’autofinancement se réduit comme une peau de chagrin, d’où le recours systématique à l’emprunt. La dette qu’il génère connait une forte évolution qui va de 706 €/hab en 2014 à 899 €/hab en 2017 et une évolution certainement à plus de 1000 € en 2020 compte tenu de l’emprunt de 984 693 € prévu au budget de 2019.

 

L’endettement de la commune sera passé de 1 868 000€ en 2014 à 3 610 693 € en 2019 (+ 1 742 693 € en 5 ans). Et ce n’est pas fini !…

 

Un exemple de la « bonne » gestion de l’adjoint aux Finances : en 2017 la commune a dépensé 109 058 € d’électricité. Combien croyez-vous qu’il a prévu de dépenser en 2018 ? tout simplement 60 000 € ! Tout le monde sait que l’électricité augmente sauf, visiblement, le maire-adjoint ; alors il prévoit 55 % de dépenses d’électricité en moins, ce qui lui fait dire en séance que les dépenses d’énergie ont fortement augmenté (dépense réelle en 2018 : 85 000 €). Et ce n’est qu’un seul exemple…  Ah si on pouvait étudier les chiffres à l’avance on pourrait leur signaler ces erreurs manifestes.
Non, les finances de la commune ne sont pas aussi saines et aussi bien gérées que veut nous le faire croire le Petit Hippolytain daté du mois de mai courant.
Seul point positif de ce budget 2019, la non augmentation des taux d’imposition communaux pour laquelle nous avons bien sûr voté favorablement ».