(Communiqué)

 

 

Saint-Génis-des-Fontaines : solidarité avec les agriculteurs et producteurs locaux

 

-« Le travail d’une année peut être réduit à néant en quelques heures. Telle est la leçon, si celle-ci doit être rappelée, devant être tirée de cette nuit du 7 au 8 avril dernier

 

Une nuit durant laquelle, en l’espace de quelques heures – entre 1 h et 8 h 15 exactement -, les arboriculteurs de Saint-Génis-des-Fontaines – tout comme ceux d’une partie des Pyrénées-Orientales – ont vu près d’une centaine d’hectares d’arbres fruitiers – pêchers, abricotiers, grenadiers, kakis, etc. – détruits par des gelées à la force et la durée exceptionnelles.

Au plus fort de celle-ci, le thermomètre a plongé durablement en dessous de moins 2 degrés : une température suffisamment agressive pour détruire quasi-intégralement des récoltes de fruits promises à de beaux jours.

 

Hier après-midi, mardi 13 avril, Nathalie Regond-Planas, maire de Saint-Génis-des-Fontaines, et Jacques Goday, maire-adjoint, sont allés à la rencontre des arboriculteurs locaux, notamment les familles Cribeillet et Vanoverfeld

 

N’oublions pas que les exploitations de MM. Bolfa et Soler ont été très durement touchées par cet épisode climatique.

Outre le fait de transmettre aux autorités étatiques – compétentes en la matière – les déclarations de gel de fruits, la Ville, dès demain, va se rapprocher de la sous-préfecture de Céret pour la sensibiliser un peu plus encore sur le préjudice subi par les exploitants locaux.

En effet, dès aujourd’hui débute pour ces derniers la reconstruction. A savoir : la gestion quasi-immédiate du personnel saisonnier – fortement impacté par ce triste épisode – puis, d’ores et déjà, la préparation de la prochaine saison.

Pour sa part, la Ville de Saint-Genis des Fontaines réfléchit d’ores et déjà aux actions de soutien aux producteurs agricoles pouvant être menées localement. A suivre très vite.

En attendant, par solidarité aux sinistrés de ce triste épisode, songez dès aujourd’hui à consommer local.

Nous comptons sur vous ! ».