Saint-Cyprien  et Sud Roussillon : 1ere Convention de Coordination Police municipale et Gendarmerie nationale dans les Pyrénées-Orientales. La sécurité au cœur de la communauté de communes…
La 1ere convention départementale de coordination entre la Police municipale mutualisée et les Forces de sécurité de l’Etat a été signée, hier matin, par René Bidal, préfet des Pyrénées-Orientales, Me Thierry Del Poso (UMP), maire de Saint-Cyprien et président de la communauté de communes Sud Roussillon, ainsi que par Jacques Pumareda, maire d’Alenya, et Pierre Rogé, maire de Latour-Bas-Elne, tous deux étant également vice-présidents de Sud Roussillon.
 
La création d’une police municipale mutualisée est définie à l’article L512-1 du Code de la Sécurité intérieure, une mesure à laquelle, les maires de Saint Cyprien, Latour-Bas-Elne et Alenya se sont appliqués à mettre en œuvre avec leurs conseils municipaux, la préfecture et le parquet des Pyrénées-Orientales.
Me Thierry Del Poso, n’a pas caché son inquiétude « face à la recrudescence des délits sur sa communauté de communes, même si la commune de Saint-Cyprien a vu cette année ses chiffres en baisse en terme d’infraction, les autres communes alentours quand à elles ont constaté une progression. La mutualisation des polices municipales constitue une voie évidente pour lutter contre le développement des inégalités territoriales devant la sécurité des biens et des personnes ».
Cette convention territoriale participe à l’effort du principe de solidarité financière et technique des communes. Dans un même temps, elle développe et accroît la continuité du service public dans les petites communes en assurant une sécurité exemplaire.
Me Thierry Del Poso, lors de son allocution a souligné : « Les Français, les contribuables, les administrés aspirent à plus de sécurité sur nos communes et nos villages, nous le constatons tous les jours par nos rendez-vous en mairie…L’atteinte aux personnes, les cambriolages, les délits, les installations illicites des gens du voyage se multiplient de façon considérable d’année en année. » Il précise : « Le défi qui est le nôtre, c’est de placer la sécurité de notre territoire non plus dans la défensive, mais notre stratégie commune doit être résolument offensive… ce qui est attendu de l’Etat, d’abord, c’est qu’il affiche des priorités ; qu’il dégage autant qu’il est possible des financements ; qu’il assure une sécurité en collaboration avec les communes et leur police municipale ».
Cette convention, visant à finaliser la mise au point de la mutualisation des services de Police municipale, est le résultat d’un long processus : en effet, ce document est passé par le procureur de la République, le préfet et la Gendarmerie, tous trois ayant donné leur accord sur ce texte, avant d’être adopté par les communes de Saint-Cyprien, Latour-Bas-Elne et Alénya, par délibération du Conseil municipal.
René Bidal, préfet des Pyrénées-Orientales, a salué ce travail intercommunal qu’il a qualifié « d’exemplaire pour le département des Pyrénées-Orientales » ;  quand à Achille Kiriakides, procureur de la République, il s’est dit particulièrement ravi de cette nouvelle disposition qui selon lui « est une collaboration plus logique à l’investigation judiciaire ».
 
Me Thierry Del Poso souhaite développer cette initiative aux trois autres communes, Théza, Corneilla-del-Vercol et Montescot, qui ont rejoint dernièrement la communauté.