Communiqué de presse.

 

« Mise au point sur les prochaines élections municipales de mars 2020, à Saint-Cyprien
Le journal L’Indépendant résume, dans son édition datée du 20 juillet dernier, la seule opposition au maire Thierry DEL POSO à la personne de Marie-Pierre SADOURNY-GOMEZ, qualifiée d’« une des plus pugnaces »…
Il y a manifestement erreur sur la personne. La pugnacité, revendiquée par une autre liste d’opposants n’a jamais fait l’objet du moindre début d’application de la part de Mme SADOURNY qui, beaucoup plus soucieuse de son intérêt personnel et de son intérêt politique, a pris ses distances par rapport à l’intérêt de la ville. Ses nombreuses absences aux séances du conseil municipal et du conseil communautaire ou retards simplement destinés à pouvoir dire « j’y étais » témoignent de l’esprit bien peu combatif qui l’anime. Tout comme son vagabondage auprès de Nicolas GARCIA, qui lui a permis d’être élue conseillère départementale, puis maintenant de Raymond PLA, maire d’Ortaffa, où une seule liste s’est présentée aux dernières élections municipales. Chacun peut ainsi mieux apprécier son attachement viscéral à Saint Cyprien.
Autre bizarrerie, s’agissant d’Argelès-sur-Mer (je cite) il est indiqué « Quant au RN, il sait qu’Argelès-sur-Mer ne lui est plus interdite. La preuve les 34% obtenus ». Par contre pour Saint-Cyprien « s’il existe, l’espace est étroit pour le RN à Saint-Cyprien. » Effectivement 39.4% du RN ce n’est rien à Saint-Cyprien et 34% à Argelès-sur-Mer c’est beaucoup : cherchez l’erreur (1). A moins que Thierry DEL POSO ne considère représenter les électeurs du RN ?
Ceci étant dit, nous tenons à rassurer les Cyprianencs : une liste (ou d’autres..) qui rassemblera des hommes et des femmes de conviction sera bien présente face à Thierry DEL POSO, le 15 mars prochain, une liste déterminée à donner un véritable avenir à notre ville, une liste qui placera l’éthique au cœur de son action ».

 

« Saint Cyprien, une autre voix »
stcyp.uneautrevoie@gmail.com.

 

(1) ndlr : l’analyse politique comparative entre les scores aux dernières élections européennes (26 mai dernier) du RN à Saint-Cyprien et à Argelès-sur-Mer, faite par la rédaction du journal L’Indépendant est juste. Car les auteurs de « Saint-Cyprien, une autre voix » négligent visiblement un fait politique essentiel qui semble leur avoir échappé : à savoir que la commune d’Argelès-sur-Mer est dirigée par la gauche depuis plusieurs décennies. Le score du RN à Saint-Cyprien se rapproche plus ou moins des scores réalisés par le RN dans les autres villes principales des P-O tenues par la droite républicaine (LR… ou « En Marche! ») : Canet-en-Roussillon, Le Barcarès, Rivesaltes, Saint-Estève, Saint-Laurent-de-la-Salanque (LaREM), Saleilles… Disons qu’il est dans la norme. Alors que la percée du RN dans la 5e ville des P-O, Argelès-sur-Mer, tenue par la gauche, est spectaculaire et change la donne pour les municipales à venir. Pour rappel, dans l’autre grande ville des P-O tenue par la gauche, Cabestany, la liste aux européennes soutenue par Marine Le Pen est certes arrivée en tête mais avec « seulement » 29,39% des voix.