Aux lendemains des élections municipales des 23 & 30 mars 2014, Me Thierry Del Poso (UMP), maire de Saint-Cyprien et président de la communauté de communes Sud-Roussillon, aurait adressé une lettre de félicitation à tous les nouveaux élus dans les 12 villages – Cerbère, Banyuls-sur-Mer, Port-Vendres, Collioure, Argelès-sur-Mer, Saint-André, Sorède, Palau-del-Vidre, Saint-Génis-des-Fontaines, Laroque-des-Albères, Villelongue-dels-Monts et Montesquieu-des-Albères – qui composent la communauté de communes Albères/ Côte Vermeille, dont le chef-lieu est Argelès-sur-Mer.

Si un tel courrier ciblé a surpris nombre de conseillers municipaux, vite la réalité a rattrapé la fiction, ou plutôt l’étonnement : le maire de Saint-Cyprien chercherait à s’ancrer dans l’intercommunalité Albères/ Côte Vermeille, pour ainsi définitivement tourner le dos à l’Agglo de Perpignan (PMCA). C’est en effet là, selon des proches, que Me Thierry del Poso aurait arrimé ses ambitions politiques…

En attendant, dans certaines communes, comme Sorède, le maire de Saint-Cyprien a raté sa tentative d’atterrissage-séduction : dans sa lettre il a félicité les élus pour un score électoral qu’ils n’ont jamais réalisé… car bien en-dessous au contraire de la réalité des urnes municipales ! Bref, on lui a visiblement communiqué par erreur les mauvais chiffres. Que Me Thierry del Poso soit ici rassuré : les sympathiques élus sorédiens, soudés dans l’action municipale comme dans la vraie vie, l’ont pris avec humour, ils ne lui en tiendraient pas rigueur… tout en ne cachant pas « Que cela ne fait pas très sérieux ».