Communiqué

 


« A Saint-Cyprien, entre la station d’épuration intercommunale de Sud Roussillon et les vergers attenants, les abeilles ont désormais un coin rien qu’à elles. Trois ruches connectées et trois essaims viennent récemment d’être installés. La Communauté de communes Sud Roussillon et Veolia s’unissent pour un programme de préservation des abeilles. Il est aussi question de veiller à la qualité de l’air et de l’environnement sur le périmètre de l’usine et au-delà.
Face à la surmortalité des abeilles, la Communauté de communes Sud Roussillon et Veolia ont choisi d’implanter le dispositif Api-Smart, pour participer à la réhabilitation de ces insectes pollinisateurs qui contribuent fortement à
la production alimentaire et sont indispensables à l’Homme.
Afin de suivre la vie de ses occupantes en temps réel, ces ruches connectées sont équipées de capteurs qui délivrent des données en temps réel. Croisées avec des facteurs extérieurs comme la météo, la qualité de l’air, la faune ou la flore alentour, ces informations donnent l’état de santé des abeilles.

 

Les écoles impliquées

 

Cette solution numérique permet de connaître l’environnement où sont implantées les ruches, mais aussi de sensibiliser le public à la sauvegarde des abeilles. Les enfants seront d’ailleurs des acteurs directs, plusieurs écoles primaires de Saint-Cyprien et Alénya pouvant parrainer une ruche et ainsi en savoir plus sur leurs habitantes. Cette démarche entre dans le Plan climat intercommunal que développe actuellement la Communauté de communes, par ailleurs engagée dans une politique « zéro phyto ».

 

 

Préserver des insectes indispensables

 

 

 

Les abeilles sont la clé de voûte de notre sécurité alimentaire. Nous avons mis toutes les chances de notre
côté pour que leur installation se passe bien, explique Camille Beaupin, manager du Service Usines Assainissement Roussillon de Veolia. Depuis trois ans, nous plantons des massifs de plantes mellifères complétés par un verger sur la station d’épuration. »
Les ruches seront entretenues par un apiculteur catalan, aidé dans sa tâche par des agents de Veolia, le délégataire de service public de la station d’épuration intercommunale. Ces derniers ont été spécialement formés pour les soins aux essaims et leur surveillance.
L’équipe de la station d’épuration avec que de la Communauté de communes Sud Roussillon pourront déguster la première production des ruches d’ici un an ».