– « Un projet de gazoduc européen reliant les centres de production algériens aux réseaux espagnol et français a été lancé en 2008. Cette longue infrastructure baptisée « MIDCAT » dans sa partie catalane reliera Figuères à Barbaira, près de Carcassonne. Pour cela, ce grand tuyau d’un diamètre de 1,5 m traversera inévitablement la plaine du Roussillon, dans le cadre des échanges énergétiques communautaires. Mais ce projet nommé «d’intérêt commun» par la Commission européenne, en novembre 2015, suscite toujours le silence radio de la préfecture des Pyrénées-Orientales. L’Etat redoute-t-il une mobilisation semblable à celle suscitée par le gazoduc Eridan, envisagé sur 220 km entre les Bouches-du-Rhône et la Drôme ? Malgré la rétention d’informations à Perpignan, le MIDCAT est une évidence pour les habitants, décideurs et militants écologistes de Catalogne du Sud.
Comme le tracé de la Ligne à Grande Vitesse Perpignan-Montpellier et le passage de la ligne élecrique à Très Haute Tension (THT), le MIDCAT induira des choix environnementaux importants. Convergence Démocratique de Catalogne, favorable à une Europe efficace et intégrée, questionne la préfiguration bien opaque de ce réseau. Nous appelons à un débat large et ouvert, sous forme de concertation, car le Roussillon a son mot à dire ».
Convergence Démocratique de Catalogne (CDC).