C’est devant un parterre de personnalités que Robert Garrabé, PS, maire de Saint-Jean-Pla-de-Corts, conseiller général des P-O – président délégué des commissions Finances, Culture, EuroDistrict et Relations Internationales – a présenté, le jeudi 20 janvier 2011, en début de soirée, dans la salle polyvalente qui jouxte sa mairie, ses voeux à la population.
Parmi les élus présents : Mme Hermeline Malherbe, présidente du Conseil général des Pyrénées-Orientales, Alain Torrent, maire de Céret et président de la communauté de communes du Vallespir, Christian Olive, maire du Boulou, des adjoints au maire de Maureillas-las-Illas,Patrick Mauran, maire de Montauriol, Christian Vila, maire de Oms, M. Claude Picas, maire du Perthus, Alain Farriol, maire de Reynès, Alain Raymond, maire de Taillet, Jacques Arnaudiès, maire de Vivès, Francis Manent, maire de Saint-André… et Mme Jacqueline Irles, député-maire UMP de Villeneuve-de-la-Raho, vice-présidente de l’Agglo PMCA (mais cette fois-ci sans le sous-Préfet de l’arrondissement de Céret, Antoine André, retenu par une réunion à Paris). Et, comme d’habitude, Mme le député s’est pointée au culot aux voeux de Robert Garrabé – sur le chemin du retour des voeux de l’Agglo Perpignan Méditerranée Communauté d’Agglomération – sans y avoir été invitée : « Je savais que c’était ce soir parce que je le lui avais demandé lorsque nous nous sommes croisés dans une autre cérémonie de voeux, mais c’est vrai que comme Pierre Aylagas à Argelès et Michel Moly à Collioure, je n’ai pas reçu de bristol d’invitation… On s’y habitue, à force. Ce genre de situation ne me lasse pas, au contraire ça me stimule ! Et je reçois plein d’encouragement sur Facebook ».
C’est devant plusieurs centaines d’habitants de Saint-Jean-Pla-de-Corts, et dans une salle polyvalente merveilleusement décorée, avec notamment de gros bouquets de mimosa, que le maire Robert Garrabé a dressé en quelque sorte le bilan de son équipe municipale au cours de l’année écoulée, mais qu’il s’est surtout projeté dans l’avenir pour annoncer à la population la concrétisation – « enfin ! », s’est-il notamment enthousiasmé – d’une série de projets.
C’est désormais sûr et certain, le dossier de la future maison de retraite verra le jour : « Je sais que beaucoup pensaient dans le village que c’était là notre serpent de mer, et pourtant, enfin !, nous y sommes arrivés. A force de ténacité, de passion, d’entêtement, je peux vous annoncer, comme vous le lirez d’ailleurs dans le prochain bulletin municipal, que cette maison de retraite verra le jour. Nous avons franchi tous les obstacles avec succès, le bouclage financier est terminé, nous avons le feu-vert de tous les partenaires pour la réaliser ; elle aura 85 lits et elle permettra de créer une soixantaine d’emplois. Le site retenu est à cheval sur les territoires des deux communes de Maureillas et Saint-Jean. Les travaux vont pouvoir commencer incessamment sous peu ».
Dans la foulée, Robert Garrabé a également annoncé de puis cette tribune des voeux à la population le lancement prochainement des travaux de la station d’épuration (pour un coût de 3 200 000 euros financés en grande partie par le Conseil général) – « toutes les conventions ont été signées », a-t-il précisé non sans fierté – ainsi que la réalisation, « d’ici la fin de cette année », d’un nouveau lotissement de 85 parcelles « pour répondre à la demande à la fois en matière locative et d’accession à la propriété ».
A chaque fois, Robert Garrabé s’est félicité « de travailler en bonne intelligence avec tous les acteurs économiques, politiques et sociaux concernés; et notamment le Conseil général version Christian Bourquin et version Hermeline Malherbe, sans oublier la communauté de communes du Vallespir et notamment son président le maire de Céret ».