Convergence Démocratique de Catalogne (CDC) communique :

 
« Selon une révélation du 27 août, l’Etat a reporté aux calendes grecques la nouvelle RN 116 entre Ille-sur-Têt et Prades,contournant Marquixanes. Ignorant ce grave abandon décidé le 20 juillet dernier, le député du secteur, Robert Olive (PS), a réagi le 3 septembre en nous prenant pour des imbéciles. Notre parlementaire a fui ses responsabilités en condamnant de «vaines polémiques sur le rôle de l’État et de la Région, sachant que ceux qui s’agitent aujourd’hui connaissent parfaitement les règles de fonctionnement» .

 

Cher Monsieur Olive, nous laissons les polémiques et l’agitation aux oisifs. Vos  plumes habiles ne nous trompent pas : orchestrer la diversion en agitant des chiffres et en usant de verbiage technocratique, pour enfumer les électeurs, ne fonctionne plus.

 

Vous estimez que les 200 millions d’euros nécessaires à la nouvelle RN 116 sont indisponibles en raison de la «crise budgétaire».  Mais vous savez pertinemment que l’Etat a les moyens de préparer la ligne TGV Bretagne-Pays de la Loire, ou une coûteuse chaîne d’informations publique. Votre mandat vous impose de vous battre et non de vous résigner, il contraint à la force, non à l’impuissance. S’il s’agit de chauffer le fauteuil cédé par Ségolène Neuville, en quoi les élus locaux seraient-utiles ?

 

M. Olive, vous prenez les gens de haut en les invitant à «faire preuve de responsabilité et de sagesse». Ce mépris est impropre à un député de la République. Pour être écoutés, devrons-nous déménager le Pays Catalan en banlieue parisienne ? ».