REACTION DE FRANCOIS CALVET, SENATEUR MAIRE DU SOLER,  A L’ABANDON DE LA DEVIATION DE MARQUIXANES ET

DE LA 2 FOIS 2 VOIES ENTRE ILLE SUR TET ET PRADES

« Je prends connaissance de l’officialisation de l’abandon de la déviation de Marquixanes et de la 2 fois 2 voies d’Ille sur Têt à Prades.

Cette décision mortifère pour l’économie, pour nos entreprises, pénalisera une fois de plus les hauts cantons et toutes nos communes du Conflent, Haut Conflent, Cerdagne et Capcir.

Elle fragilisera le développement du tourisme et notamment  nos stations de ski pyrénéennes qui pâtiront de ce renoncement.

C’est aussi un rude coup porté à la sécurité routière, sur cette portion particulièrement accidentogène.

J’avais questionné à plusieurs reprises le Gouvernement sur l’état d’avancement du projet de déviation et de mise à 2 fois 2 voies, mais les réponses apportées étaient déjà  annonciatrices de l’abandon.

Il y a même une sorte de cynisme dans cette décision alors que des premiers crédits avaient été affectés à cette déviation, ils ont été purement et simplement réaffectés aux travaux de la dernière tranche de la déviation de Joncet, en panne de financement.

Tout au long de mes mandats parlementaires, je me suis battu pour la 116 et le 16 juillet 2008, j’avais obtenu la signature du Premier Ministre du décret déclarant d’utilité publique les travaux relatifs à l’aménagement de la 2 fois 3 voies de la  entre Ille sur Têt et Prades. Ce projet n’avait d’ailleurs fait l’objet d’aucune opposition.

Aujourd’hui, notre département sera une fois encore oublié de Paris et cette remise en cause de la parole de l’Etat sera à mettre à l’actif d’un Gouvernement très éloigné des préoccupations de ses habitants ».