Communiqué de presse des élus du Parti de Gauche à la région Languedoc-Roussillon / Midi-Pyrénées

« Un accord de majorité a été présenté ce lundi à Toulouse pour la nouvelle mandature régionale en Languedoc-Roussillon / Midi-Pyrénées. Celui-ci engage les forces politiques qui seront parties prenantes de l’exécutif régional. Ce n’est pas le cas des élus du Parti de Gauche.

Pour autant, nous retrouvons dans ce contrat des points positifs que nous avons défendus tout au long de la campagne : renouvellement important du fonctionnement démocratique de l’Assemblée ou moratoire sur les financements régionaux des projets ferroviaires non consensuels.

A l’inverse, nous nous inquiétons fortement d’un exécutif régional qui n’affirme pas clairement son indépendance avec la politique gouvernementale. C’est cela qui a conduit, dans la mandature précédente, à des choix aussi contraires à l’intérêt général que la privatisation de l’aéroport de Toulouse-Blagnac ou l’acceptation des restrictions budgétaires imposées aux collectivités territoriales. 

Mais surtout, le refus de Carole DELGA de démissionner de son mandat de députée et la présence au sein de l’exécutif régional de Sylvia PINEL, ministre du gouvernement, nous semblent en contradiction avec la volonté affichée de renouveler profondément la démocratie.

Fidèles à nos engagements, respectueux de nos électeurs, nous agirons au sein de l’assemblée régionale pour défendre les propositions de notre rassemblement « Nouveau Monde en Commun » en conservant notre totale liberté de vote et d’action ».

 

Muriel RESSIGUIER, Jean-Christophe SELLIN et Guilhem SERIEYS,

Conseillers régionaux de la liste « Nouveau Monde en commun », membres du Parti de Gauche