– « Il semblerait que les terribles événements qui bouleversent notre pays fassent perdre le sens de la mesure à certains candidats en Languedoc-Roussillon & Midi-Pyrénées.
Ainsi Carole DELGA, tête de liste pour le Parti Socialiste, a tenu hier une conférence de presse dans laquelle elle a notamment déclaré : « Je veux une région forte qui protègera notre modèle de société. »
Cette tentative de récupération politique, au demeurant maladroite, est particulièrement malvenue venant d’une ancienne secrétaire d’Etat solidaire d’un gouvernement qui a tant tardé à mettre en œuvre les mesures qui s’imposaient.
Comme souvent, Carole DELGA excelle donc à promettre ce que son propre gouvernement n’a pas fait.
Sauf que cette fois, les faits sont tellement graves que le double discours semble assez indécent.
Et pendant ce temps, Philippe SAUREL (1) fait la promotion d’un sondage qu’il a lui même commandé et qui aurait été réalisé sur Internet en partie avant et en partie après les attentats.
Assez incompréhensible.
Debout la France appelle à la retenue. Si l’union nationale ne doit pas masquer les différences et le débat démocratique, il serait souhaitable que chacun évite une surenchère qui ne pourrait que favoriser l’abstention ».

Damien LEMPEREUR
Tête de liste Debout la France en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées.

Ce sondage, dont on ne connaît absolument rien concernant le respect des quotas, est évidemment à prendre avec des pincettes et beaucoup de recul. Il donne les résultats suivants :

– Louis ALIOT (FN/ RBM) : 33,3%

– Carole DELGA (PS/ PRG/ MRC) : 20,1%

– Dominique REYNIé (UMP/ UDI) : 14,1%

– Philippe SAUREL (DvG/ Divers) : 9,9%

– Gérard ONESTA (EELV/ PCF/ PG/ Divers) : 6,6%

– Christophe CAVARD (Ecologistes/ Divers) : 6,3%.