« Le Parti de Gauche 66 se félicite de l’échec du Front National à conquérir la région Languedoc-Roussillon / Midi-Pyrénées. Mais les résultats de ces Régionales, aussi bien au 1° tour qu’au 2° tour, sont extrêmement préoccupants, particulièrement dans les Pyrénées-Orientales. Le Front National y arrive en tête. Le fameux « plafond de verre » qui limitait les risques d’une victoire du Front National est en passe de se disloquer. Et ceci à l’approche des Présidentielles de 2017.

La formule du front républicain a certes encore fonctionné au niveau de la grande région.  Mais, à ce rythme, on est en droit de se demander jusqu’à quand ! Ce front républicain, de pure circonstance au soir de chaque 1° tour et à visée électoraliste immédiate, ne fait hélas que parer à des situations d’urgence. Il constitue en réalité un pis-aller qui ne solutionne rien sur le fond. Sur le long terme, plaçant de fait le FN en position centrale sur l’échiquier politique, il peut apparaître contre-productif.

C’est le combat idéologique qu’il faut mener avec constance et cohérence contre le Front National. Dans cette optique, chacun a à faire son examen de conscience. La droite décomplexée, si forte dans les Pyrénées-Orientales, a acclimaté les idées du Front National pour mieux le dédiaboliser. Le Parti Socialiste par ses politiques d’austérité a favorisé la désespérance et la précarité qui alimentent le vote FN. Dans ces conditions, difficile de jouer les pompiers pour qui a eu des attitudes de pyromane…

La liste « Nouveau Monde en commun » à laquelle le PG a œuvré incarne un espoir. Pour mener ce nécessaire et urgent combat idéologique, il lui incombe de mettre en application les dispositions de la charte éthique et les mesures programmatiques de rupture portées au cours de cette campagne. Changer les pratiques politiques, infléchir les orientations politiques nationales dans le cadre des compétences attribuées à la région, voilà en quoi consiste la feuille de route des élus « Nouveau Monde en commun » des 13 départements de la région. Sans se laisser rattraper par « le vieux monde politique » qui offre une consternante rente de situation au Front National ! ». 

Francis DASPE, Co-secrétaire départemental du PG 66