Certains parleront là de « bizarrerie », d’autres de « magouille » : deux élus du conseil municipal d’Argelès-sur-Mer – Cathy FLOUTTARD (PS) et Guy ESCLOPé (PRG) –  se retrouvent élus de la nouvelle région Midi-Pyrénées & Languedoc-Roussillon, mais pas dans les Pyrénées-Orientales ! Catherine FLOUTTARD, conseillère municipale chargée du Cadre de vie, est élue dans le Tarn ; Guy ESCLOPé, ancien 1er adjoint d’Argelès-sur-Mer (fâché avec le député-maire PS Pierre AYLAGAS), est, lui, élu dans le département de l’Ariège, où il occupait la 3ème place sur la liste de Carole DELGA (PS/ PRG/ EELV, PCF, PG…).

Pierre AYLAGAS n’aura donc pas réussi son pari d’empêcher Guy ESCLOPé d’être conseiller régional. Il pourra se satisfaire d’avoir réussi en revanche à faire élire Catherine FLOUTTARD… et de compter désormais au sein de son conseil municipal deux conseillers régionaux, élus hors département il est vrai ! Ce doit être là un cas de figure unique en France, non ?

Mais la véritable épine pour Pierre AYLAGAS, c’est le score-fleuve du Front National dans sa commune : avec 2 562 voix – soit 44,74% des suffrages exprimés – Louis Aliot (FN/ RBM), député européen, arrive largement en tête, devant la candidate de toutes les gauches réunies, Carole DELGA (PS), 38,43% des suffrages exprimés et, loin, très loin derrière, la liste Les Républicains/ UDI de Dominique Reynié (964 voix soit 16,83% des suffrages exprimés).

Le score de Dominique REYNIé est d’autant plus catastrophique localement que figurait sur sa liste un Argelésien, en la personne d’un certain David TRIQUèRE, qui au final ne lui aura rien ramené dans les urnes ! Pourtant, ce dernier se verrait déjà maire d’Argelès-sur-Mer à partir de 2020… Il est permis de rêver.

Non, plus sérieusement, la vraie inquiétude pour la Majorité municipale de gauche en place autour de Pierre AYLAGAS – et de son successeur annoncé à partir du 1er avril prochain (ce n’est pas un poisson), Antoine PARRA – vient du FN/ RBM qui, scrutin après scrutin, s’ancre et s’installe solidement, au point que désormais la commune d’Argelès-sur-Mer est la ville (de gauche) du département où le FN réalise ses meilleurs scores.