Questionné par Robert OLIVE, député PS des Pyrénées-Orientales, lors des questions à l’Assemblée Nationale, sur l’avenir ferroviaire dans les Pyrénées-Orientales et plus particulièrement sur la Ligne Nouvelle Montpellier-Perpignan et le Train Jaune, Alain VIDALIES, Secrétaire d’Etat auprès de la ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, a confirmé l’engagement du Gouvernement sur la réalisation du tronçon Montpellier-Perpignan de la Ligne à Grande Vitesse, ainsi que sur le maintien de la ligne ferroviaire du Train Jaune.

Réagissant à cette question, Carole DELGA (PS), députée, présidente de la Région Languedoc-Roussillon/ Midi-Pyrénées, a souligné : « Le ministre s’est engagé à approuver dans les prochains jours la proposition de tracé issue de la concertation. Je me félicite de cette annonce et de sa demande à SNCF Réseau de lancer la procédure de Déclaration d’Utilité Publique à l’hiver 2016-2017 pour le tronçon Montpellier/ Perpignan ».

Concernant le Train Jaune, Alain VIDALIES s’appuie sur la bonne réalisation des investissements faits en urgence pour maintenir l’exploitation de la ligne. Il s’engage là-aussi résolument à participer à l’élaboration du schéma stratégique. Cet engagement est important pour la Région car il va nous permettre de demander à l’Etat et à la SNCF de mettre en route les études que nous co-financerons avec l’Etat via le CPER.

« Je rappelle ma détermination totale sur ces deux dossiers capitaux pour la Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Je suis attachée à l’avancement du chantier LNMP dans le calendrier prévu. Je n’oublie pas que c’est grâce à l’intervention de Damien ALARY et de Jean-Claude GAYSSOT qu’un coordinateur technique et financier a été désigné et que la Commission Européenne soutient ce projet.

Grâce à la LNMP, nous allons pouvoir relever des défis majeurs pour notre Grande Région : le renforcement de l’offre de train du quotidien et de la mobilité à l’échelle régionale, le développement du transport de fret et son ouverture vers la Méditerranée.

Ces deux dossiers feront partie des sujets abordés lors des Etats généraux du rail et des transports que nous allons organiser, afin d’améliorer encore le projet de ligne nouvelle au sud de Narbonne et d’enrichir les propositions du schéma stratégique pour le Train Jaune. »