(Communiqué)

 

 

« Démission au Conseil scientifique du PNR des Pyrénées catalanes : le point de vue d’Europe Ecologie – Les Verts (EELV) en Pays catalan

 

 

La démission de Vincent Vlès de la présidence du Conseil scientifique du PNR est révélatrice. Elle montre l’incapacité des responsables départementaux, et au-delà, de nombreux élus, à faire la jonction entre les enjeux écologiques et les questions sociales et économiques. Les enjeux écologiques doivent être pris en compte en même temps que les autres. Simultanément, systématiquement. Il faut les penser en regard de chaque projet d’aménagement, et non plus après coup, lorsque l’on constate soit une opposition des défenseurs de la nature, soit des atteintes à l’environnement qu’on a beau jeu, ensuite, de chercher à «compenser».

Les travaux de Vincent Vlès sur l’avenir du tourisme en montagne font référence. Sa démission doit nous interpeller. D’autant plus qu’elle intervient sur un territoire, les Pyrénées catalanes, dont l’économie hivernale est à la croisée des chemins. Centrale de Llo, tentative de reconversion de Puigmal en site «  ou projet de liaison inter-station entre Font-Romeu et les Angles : tout se passe comme si le PNR ne se donnait pas les moyens d’imposer les vues que défend pourtant sa charte.

Sa gouvernance, par conséquent, doit être interrogée. Une situation, on l’aura compris, qui n’est pas étrangère à la décision des écologistes catalans de partir en autonomie aux prochaines élections départementales ».

David Berrué
Porte-parole EELV – Vallée de la Têt & montagnes catalanes