(Communiqué)

 

Conseil consultatif de l’Hôpital de Cerdagne

 

-« Hier, lundi 1er février 2021, j’ai présidé le premier conseil consultatif de l’année à l’hôpital de Puigcerda, l’occasion de faire le point sur son activité et bien sûr son action pendant la pandémie.

ACTIVITE : Si l’on constate une baisse des urgences ou interventions chirurgicales pendant cette période compliquée, on note une augmentation des accouchements de plus de 7 %.

Le budget 2020 est clôturé en équilibre. La Direction de l’hôpital souligne l’augmentation des dépenses liées au COVID compensée par une aide de Catsalut de 650 000 €.

Nous avons listé les actions engagées pour l’avenir, notamment le développement des territoires transfrontaliers en lien avec POCTEFA, par des échanges entre les 2 administrations sur le pilotage d’un projet de territoire, à savoir le projet pédiatrique transfrontalier et le projet de pharmacie territoriale prévoyant un accord sur la préparation des chimiothérapies.

COVID : depuis le 11 octobre, l’hôpital s’est doté de moyens permettant de réaliser des tests PCR et antigéniques. 1 599 tests ont été pratiqués entraînant 353 tests positifs et 105 hospitalisations.

En ce qui concerne les chiffres du COVID, l’hôpital a connu une augmentation régulière depuis le mois d’août, avec une période critique au début du mois de décembre, correspondant au Pont de l’Immaculée Conception.

On a compté jusqu’à dix-neuf patients hospitalisés et 9 soignants qui ont été à l’isolement.

Aujourd’hui, grâce à toutes les mesures de confinement, on constate depuis fin décembre, une baisse du nombre de cas.

VACCINATION : elle a commencé à l’hôpital de Cerdagne depuis le début du mois de janvier 2021 et près de 175 soignants ont déjà été vaccinés.

AGREMENT : Les négociations pour accélérer l’agrément des diplômes avancent puisqu’une réunion avec le Ministère de la Santé à Madrid va permettre aux médecins d’exercer de suite leur activité à l’hôpital avec l’accréditation du Directeur.

De plus en plus, le caractère européen de cet hôpital ,seul exemple à ce jour en Europe s’affirme, notamment avec cette pandémie qui a fait prendre conscience aux autorités européennes de l’importance d’unir nos efforts en matière sanitaire ».

François Calvet, sénateur des Pyrénées-Orientales