Communiqué de presse
« EELV-Pays Catalan prend acte, avec gravité, des résultats du premier tour de l’élection présidentielle dans le département. Le score de Marine Le Pen (plus de 30 % des suffrages exprimés) témoigne du malaise grandissant d’un grand nombre d’habitants. Celui de Jean-Luc Mélenchon (plus de 20 % des suffrages exprimés), manifeste le rejet d’une classe politique arrogante et sans imagination, et la volonté d’un profond changement de ses pratiques.
Comme les autres formations politiques qui ont souffert lors de ces comices, EELV ne peut pas se passer d’une profonde réflexion sur ses responsabilités dans les présents résultats. Il nous faudra changer, pour mieux expliquer que les piliers de notre  engagement, écologie, approfondissement de la construction européenne, défense des libertés publiques et solidarité sociale, sont autant d’enjeux que la société française et nord-catalane devront affronter demain. 
Car demain le réchauffement climatique va continuer de menacer nos ressources en eau et de raboter nos côtes. Demain des pouvoirs autoritaires, qui soutiennent la candidate du Front National, vont continuer de déstabiliser le monde. Demain des terroristes vont encore essayer de nous frapper pour affaiblir notre démocratie. Demain les acquis sociaux vont encore être mis à mal. Face à tous ces dangers le Front National n’a rien à proposer que le déni, le repli sur soi, ou la fuite en avant. C’est la raison pour laquelle EELV-Pays Catalan appelle à faire barrage à sa candidate au second tour.
Au-delà de cet épisode, EELV-Pays Catalan continuera de mettre toute son énergie au service de tous ceux qui souhaitent reconstruire une alternative politique de progrès qui soit à la hauteur de ses enjeux et du désarroi qui frappe notre territoire, dans un esprit d’ouverture, d’humilité, et de respect ».