Communiqué de presse.

 

« Prades en Collectif : Pour une politique volontariste de la santé à Prades et en Conflent.
Depuis quelques années Prades est en passe de devenir un désert médical. Les médecins généralistes sont en voie de disparition. On en comptait huit en 2008, en 2020 ils ne seront plus que quatre, malgré une maison médicale flambant neuve

 

Les conséquences sont déjà perceptibles pour les usagers. Les difficultés sont de plus en plus grandes pour consulter un médecin. Beaucoup de Pradéens n’ont plus de médecins référents, et ne peuvent bénéficier que d’un remboursement partiel des soins.
Pire, la clinique est maintenant menacée. L’État a supprimé sa dotation de 700 000 euros, d’où la fermeture d’un étage complet, la limitation du nombre de soignants, l’insuffisance du plateau technique. On ne sait pas si le maintien des soins sera assuré sur le long terme. Les conséquences pour l’emploi local et pour les usagers sont, là encore, évidentes. Des spécialités ne sont plus représentées, et de plus en plus de consultations sont délocalisées sur Perpignan voire Montpellier.
Le bilan n’est pas bon, malgré les annonces électoralistes de dernière minute que pourrait faire la municipalité sortante. Et l’avenir est inquiétant pour la couverture médicale de Prades et du Conflent. Il faut d’urgence une politique de santé locale volontariste avec une vision à long terme. C’est ce que propose Prades en Collectif.
Prades en Collectif fera de la santé des Pradéens une priorité, et mettra en œuvre une véritable politique locale de la santé, concertée avec les professionnels du secteur, en s’appuyant sur un audit qui déterminera les besoins de la population.
Une commission dédiée à la santé sera mise en place immédiatement au sein de la mairie et de la Communauté de communes pour favoriser l’écosystème médical local.
Afin de réduire les inégalités sociales et de santé, un contrat local de santé, porté par la Communauté de communes en partenariat avec l’Agence Régionale de Santé (l’ARS), sera mis en place comme dans les territoires voisins.
Enfin, un effort significatif sera fait pour maintenir l’offre de soins sur le territoire de Prades et du Conflent, avec des dispositifs attractifs pour la formation et l’installation des étudiants en médecine, des médecins et de leurs familles ».