Sous ce titre, Guy TORREILLES, responsable du MoDEM’66, communique :

 

« C’est à la fois en tant que citoyen et responsable du MoDEM’66, que je m’adresse à vous.
Le combat électoral doit être noble, il doit se mener avec éthique et honneur sur le champ des idées, des projets, d’une vision sociétale et d’avenir. Toutes autres méthodes sont indignes et inacceptables.
Les rumeurs persistantes et menaces, déversées sur la place publique par le 1er magistrat de notre commune et quelques uns de ses soutiens (…) à mon égard, lors de l’assemblée générale d’une association dont je suis membre, son attaque sur ma vie privée ainsi que leurs grossièretés impardonnables et outrageantes, me poussent à réagir.
Ce jour là, comme à plusieurs reprises déjà, Monsieur ROMéRO a dépassé les limites (…).

J’annonce avoir déposé plainte (main courante) à la gendarmerie pour ces agissements, injures et menaces dont j’ai été victime. Désormais, ce sera le cas (voir plus) pour chacun des actes délictueux commis par le maire ou l’un de ses colistiers.
Nul n’est censé ignorer la loi, encore moins celui en charge de la faire respecter ».

 

Guy TORREILLES, responsable du MoDEM’66