« Qui avait raison ? Sûrement pas Lionel Nadal, UDI, adjoint au maire de Port-Vendres », par Marie-Thérèse Costa-Fesenbeck, conseillère régionale FN du Languedoc-Roussillon, conseillère municipale et communautaire de la liste « Perpignan ensemble avec Louis Aliot ».

« M. Nadal, vous avez écrit  le 3 octobre 2014 que « je m’énerve et m’égare » ! Ah bon, alors pourquoi le vendredi 31 octobre 2014 aux actualités régionales du Roussillon (FR3), des Port-Vendrais et une restauratrice ont-ils été interrogés sur l’apport financier des clients des gros bateaux de croisière ? Pourquoi la restauratrice a-t-elle affirmé que ces croisiéristes ne rapportaient rien au commerce de Port-Vendres, préférant se rendre à Toulouse et autres lieux ?.

Continuez-vous à affirmer que je m’énerve et m’égare ? Je suis simplement lucide et bien réaliste car vivant au quotidien comme le fait tout militant du Front National auprès des citoyens ».