Pierre Leberger, tête de liste aux prochaines élections municipales sur Port-Vendres, nous prie d’insérer :

« Je vous remercie de me donner un droit de réponse pour rétablir les faits tels qu’ils se sont déroulés « à l’ombre de l’obélisque » à Port-Vendres…

Oui, j‘étais bien sur mon vélo le 14 juillet au matin, croisant monsieur le maire (NDLR, Jean-Pierre Roméro, UMP),  je lui ai courtoisement annoncé mon intention de former une liste de proposition pour les prochaines élections municipales. Monsieur Le maire a réagi verbalement, mais avec violence « tu es un pauvre type, un minable, un fou » . Je lui ai répondu que le premier magistrat de la ville se devait de donner l’exemple et de respecter la diversité du débat démocratique… richesse de notre République. Je m‘insurge contre le récit pittoresque, fantaisiste et diffamatoire, qui a été mis en scène. Attention à l’instrumentalisation de relations familiales imaginées entre mon frère Paul et moi-même ! Nous sommes tous deux des démocrates convaincus, si nos points de vues divergent nous nous enrichissons par cette différence. Attention également a ces présences supposées de témoins sur les lieux, etc-etc. Nous ne polémiquerons pas sur cette relation d’événement qui devrait en tant que telle être reprise mot à mot si on voulait être un tant soit peu honnête.

Concernant l’épisode de la place de l’Obélisque du samedi 12 octobre il suffira de dire à qui nous lira que la présence d’une enfant, ma fille de 7 ans, a obligatoirement limité toute velléité d’échanges incorrects de ma part. Si j’ai fait le jour même une déposition a la gendarmerie de Port-Vendres c’est qu’il y avait urgence par rapport à une situation qui aurait pu s’envenimer, c’est aussi pour dénoncer cette nouvelle agression verbale de monsieur le maire, particulièrement violente et déplacée en ce matin du 12 octobre : « Si tu te présente, je te massacre! (répété 2 fois) et je t’emmerde! ». C’est aussi une façon d’éviter d’autres incidents pour que le respect d’autrui et des port-vendrais anime seul cette future campagne.

Les Port-Vendrais doivent savoir qu’une liste soucieuse d’éthique républicaine justement, et d’intérêt général des port-vendrais se constitue -emploi, développements sociaux et économiques, alliances et partenariats stratégiques, démocratisation des politiques choisies et engagées, cohésion sociale-. Cette liste en devenir peut en déstabiliser certains et leur déplaire, et ceux-ci tenteront peut-être mais vainement de la décrédibiliser en voulant décourager les porteurs de ces valeurs. Mais nous irons jusqu’au bout, convaincus de notre bon droit de citoyens honnêtes et porteurs de véritable projets pour l’avenir de notre ville. Et nous réussirons !

Avec nos remerciements pour votre attention ainsi que pour la publication de ce « droit de réponse républicain ».