Réponse de Pierre Leberger, tête de liste PRG à Port-Vendres.

« Ne parlez pas d’insinuations graves monsieur Nadal, je ne fais que rétablir des vérités » …

Monsieur Nadal, votre fougue et  votre passion  vous amène à faire des amalgames bien regrettables. Rien dans mon discours en réunion publique du 7 mars n’est à mettre en relation avec les festivités de notre ville. Rien ne relève de l’insulte ou pourrait contredire mes engagements d‘une « campagne propre ». Je dénonce et je rétablis des vérités tout simplement. Permettez-moi de vous dire que votre analyse et vos accusations sont hors sujet!

Il est dommage que vous restiez dans l’anecdotique, les billevesées et la caricature du « super héros ».

J’ai  en effet, entre autre sujet,  dénoncé ce jour-là, comme vous le dites vous-même, des pressions honteuses et les craintes avérées d’une frange de la  population Port-Vendraise victime de rebuffades et de vexations permanentes…parfois d’insultes. J’en ai appelé à une vie publique normalisée portée par des hommes responsables et dignes dans leur fonction, non-violents, exemplaires pour une jeunesse qui cherche ses repères. Je maintiens et je défends cette analyse.

Concernant vos allusions  douteuses à la probité et à la morale de l’ancienne municipalité, choisissez, de grâce, d’autres alternatives à vos angles d’attaque! Relisez plutôt le rapport de monsieur Ravain Receveur Percepteur du poste comptable à Port-Vendres qui louait le 27 novembre 2008 la gestion de l’équipe de monsieur Strehaiano dans un long rapport qui mentionnait: « …les comptes favorables d‘une commune parvenue en quelques années à une situation saine et équilibrée, en conduisant une politique de réduction de l‘endettement…et démontrant qu’à la fin de l’année 2007 les finances étaient devenues saines et avaient trouvé un point d’équilibre….. »

 Il eut été élégant que monsieur Jean-Pierre Romero ai porté ce rapport à la connaissance de la population.

Je vous souhaite, Monsieur Nadal, une bonne fin de campagne ».