Christian Bessière fait fort. Très, très fort ! Il propose dans son programme de candidat sans étiquette aux prochaines élections municipales sur Port-Vendres, la création d’un téléphérique, TéléMadeloc, qui relierait donc la Tour Madeloc au village de Port-Vendres, et dont la gare de départ deviendra le cœur  du complexe touristique de la Côte Vermeille : musée, bureau de tourisme, boutiques, buvette, transports, navettes, parkings et, toujours selon Christian Bessière, à la clé des dizaines d’emplois.

Le projet de ce téléphérique en chiffres : 3 à 4 kilomètres de long avec un dénivelé de 600 mètres ; 8 à 12 minutes pour la durée du trajet (selon le type de mécanisme)… TéléMadeloc pourrait fonctionner 300 jours par an, c’est-à-dire lorsque la vitesse des vents est inférieure à 90 km/ heure… Son coût n’a pas été chiffré.

Loin d’être un inconnu localement, Christian Bessière a déjà participé à plusieurs tours d’élection, il annonce sa candidature, ce samedi 4 janvier 2014, avec ce même jour l’ouverture d’un site web ainsi que de son blog de campagne intitulé Pour Une Ville Forte Maintenant (PUVFM) : http://www.puvfm.123siteweb.fr

Premier à réagir à ce projet : le maire sortant en personne, Jean-Pierre Roméro (UMP), candidat à sa propre succession : « J’ai l’intention d’anticiper et d’acheter une dizaine de canons à neige à la commune de Saint-Pierre-del-Forçats (canton de Mont-Louis), si d’aventure M. Bessière avait l’idée de vouloir transformer Port-Vendres en station de sports d’hiver… Va falloir songer dès à présent à la reconversion de nos pourtant dynamiques pêcheurs ! ».