Un peu de fraicheur dans la campagne électorale de Port-Vendres, et c’est justement sur la liste du maire-sortant, Jean-Pierre Roméro, qu’on la trouve en la personne, notamment, de la belle Sonia Ribera, compagne d’Aldo Avallone, restaurateurs sur la mythique plage de la non moins légendaire baie de Paulilles

 

 

Sonia Ribera-Avallone

 

 

Personnalité ô combien sympathique, comme nombre de nouveaux venus en politique – bien qu’elle se défende d’adhérer à un parti ou à une quelconque association locale militante – le seul engagement de Sonia Ribera est pour son village et le fabuleux patrimoine de la Côte Vermeille. Elle vit d’ailleurs son engagement comme une passion, et avec beaucoup de talent, encouragée et accompagnée par de nombreux Port-Vendrais issus de sa génération.

Dans la future équipe municipale, aux côtés de Jean-Pierre Roméro, elle espère bien jouer pleinement son rôle, celui d’une ambassadrice de charme certes mais avant tout celui de la Sirène de Paulilles porteuse d’un message universel, dans la protection et le respect d’un environnement fondés sur une authenticité identitaire : « lorsque, comme nous, on a la chance de vivre au cœur de paysages uniques, presque intimes, à Paulilles et Cosprons pour ce qui me concerne, entre vignes et Méditerranée, on n’a pas le droit de badiner avec un cadre environnemental aussi précieux, au risque de le défigurer irréversiblement. Jean-Pierre Roméro a montré et démontré combien et comment il était attaché à cette nature qui nous entoure, ce paysage qui quotidiennement permet l’étonnement culturel, le bonheur en famille et, surtout, l’émerveillement des sens. C’est pour cela essentiellement que j’ai accepté de figurer sur sa liste lorsqu’il m’a invité à le rejoindre, lui et son équipe ».