Port-Vendres, le port…

Communiqué de presse.

 

« ET MAINTENANT…
Que l’autoroute ferroviaire entre Perpignan – le Luxembourg est prolongée jusqu’à Barcelone depuis le 19 février, permettant de lutter contre les pollutions des camions, mais oh miracle pas dans les Pyrénées-Orientales où les camions et les navires ne polluent pas.

ET MAINTENANT…
Que la ligne ferroviaire de Saint Charles à(Perpignan)  Rungis serait bientôt fermée (par manque de fret).

ET MAINTENANT…
Qu’une étude est ouverte pour définir le future stratégie du développement économique et logistiques du port de Port-Vendres (bizarre après la décision de construire un 3ème quai, faudra-t-il le démolir si l’étude impartiale le décide). Prix : 200 000€.

ET MAINTENANT…
Que les travaux en cours du creusement du port, s’effectuent sans recherches archéologiques préventives alors que le port renferme des épaves antiques exceptionnelles
Que l’appellation Portus-Veneris sera retirée à notre port, et attribuée à la pauvre Collioure qui deviendrait le site archéologique majeur de la Côte Vermeille.

ET MAINTENANT…
Qu’un arrêté du Préfet fixe à 155 m la longueur maximale des navire autorisés à faire escale à Port-Vendres, que la tendance actuelle est d’allonger les cargos bien au-delà de cette norme,
pas de rêve ! même en ce 1er avril, le porte-avions « Charles-de-Gaulle » ne fera pas escale dans notre port.

ET MAINTENANT…
Que le port de Port-la-Nouvelle  (Aude) démarre son chantier d’agrandissement titanesque et qu’il est tout aussi près de Saint-Charles que l’est notre petit port

ET MAINTENANT…
Que les tempêtes de vent d’est ont l’interdiction de produire des vagues d’une hauteur supérieure à 6 mètres sous peine d’amende du département. Tant pis pour la sécurité des habitants.

ET MAINTENANT…

Que le quartier des Tamarins déjà grillagé finira par à être complètement bouclé quand la route du cap Béar sera fermée (bientôt des visites seront organisées pour voir les habitants derrière les grilles avec possibilité de leur lancer des cacahuètes comme dans le film la « soupe aux choux »).

Et maintenant, que vont-ils faire ? Vers quel néant glissera Port-Vendres ? ».

 

CCPV (Collectif citoyen de Port-Vendres)
Collectif des Tamarins