Nous l’avons appris ce weekend : au cours de l’été Jean-Pierre ROMéRO, maire de Port-Vendres, 1er vice-président de la communauté de communes Albères-Côte Vermeille-Illibéris (CC-ACVI), a porté plainte contre Grégory MARTY, conseiller municipal d’Opposition de Port-Vendres (candidat « sans étiquette » aux prochaines élections en mars 2020)

 

Dans le procès-verbal établi à la brigade territoriale de Port-Vendres (Gendarmerie Nationale), le maire de Port-Vendres déclare :

« Ce matin, je me trouvais sur la place de l’Obélisque, à Port-Vendres, pour la cérémonie funéraire d’un administré. M. Grégory MARTY qui est dans l’opposition était présent. A la fin de la cérémonie M. MARTY est passé à côté de moi et m’a porté un coup de coude, au niveau des cotes. A ce moment-là il m’a dit « je te crèverai espèce de vieillard ! On se retrouvera quand tu voudras ». Il m’a menacé en tant que maire. Je n’ai pas réagi. Il n’y a pas de témoin. Cet individu est coutumier des coups de coude comme cela. Il en a donné à deux autres conseillers municipaux (…). En principe il me fait des gestes obscènes (doigt d’honneur), discrètement, lorsqu’il me croise. Ce sont-là des pratiques de voyou que je ne tolère pas. C’est la raison pour laquelle je dépose plainte en qualité de 1er magistrat de la commune ».

A la question de l’agent de Police judiciaire : « Avez-vous provoqué M. MARTY ? ».

Réponse de Jean-Pierre ROMéRO, maire de Port-Vendres : « Non, sinon je ne serai pas venu ici déposer plainte ».