Communiqué de Stéphane Franchi, responsable adjoint du Front National de la Jeunesse 66 :

« Le Front National de la Jeunesse fait part de son indignation suite à l’agression d’une vieille dame de 84 ans à Port-Vendres par plusieurs délinquants juvéniles, parfois déjà connus de la gendarmerie, pour un butin de 30 euros.

Le plus choquant dans cette affaire ce sont les conséquences vis à vis des agresseurs. Pour les mineurs délinquants déjà connus par les gendarmes, il a été décidé de les placer sous contrôle judiciaire (mesure de protection, stage… ). Autant admettre que la punition est exemplaire, pourrait-on dire avec ironie. Les deux autres, primo délinquants, ont, eux, écopé d’un simple suivi.
Ces délinquants, au vue des condamnations très légères, dont ils font l’objet, vont-ils prendre conscience de leur erreur, faire acte de contrition ? Objectivement, permettez-moi d’en douter.

Alors, il est normal de se poser la question de savoir les raisons de telles condamnations. La gauche pourrait nous répondre que c’est la première fois, qu’ils sont trop jeunes et que c’est pour cela qu’il faut faire preuve d’indulgence envers eux. Mais justement, puisque c’est la première fois, puisqu’ils sont jeunes, il faut les punir à la hauteur de leurs méfaits pour qu’ils ne s’endurcissent dans leurs mauvaises habitudes. Alors pourquoi ?

Je crois profondément que l’homme est mauvais par nature et que c’est la société, l’Etat ou la religion qui le civilise. Or, si l’Etat se désengage de son contrat social en appliquant une politique laxiste pendant 40 ans comme l’a fait l’UMPS, si les moeurs et la morale se dérèglent, si l’individualisme et la cupidité prennent le dessus sur la fraternité nationale, alors on en arrive là.

Avec Marine Le Pen et le Front National, nous disons :  » Non à l’ensauvagement de la France ».