La hache de guerre (idéologique s’entend) n’est pas prête d’être enterrée entre le maire de Port-Vendres, Jean-Pierre Roméro (UMP), et le mouvement associatif de défense de l’Environnement, la fédération FRENE’66, présidée par le discret et néanmoins sulfureux Marc Maillet.

Jean-Pierre Roméro dit « ne pas confondre les vrais écologistes, que je respecte, avec FRENE’66, dont l’attitude est pour le moins intrigante. Contrairement à ce qu’affirme Marc Maillet, le président de FRENE’66, celui-ci n’a jamais gagné sur le fond un recours contre notre Municipalité (…) ».