– « Ils sont là pour la photo, mais jamais présents quant il s’agit d’accueillir l’équipage d’un paquebot de croisière ! ». C’est avec cette phrase assassine qu’aurait réagi le maire de Port-Vendres, Jean-Pierre ROMERO, avant d’embarquer pour Saint-Tropez, à la lecture de L’Indépendant, daté du Jeudi 26 mai 2016 (page 2), où l’on voit Michel MOLY (PS), 1er vice-président du Département, aux côtés de Bernard FOURCADE et Jean-Pierre NAVARRO, respectivement président de la Chambre régionale de commerce et d’industrie (CRCI) Languedoc-Roussillon et président de la CCI Perpignan/ P-O. L’article évoque la venue de croisiéristes à Port-Vendres et fait le point sur la saison à venir… en l’absence du maire de la commune. Ce n’est pas joli-joli ! Cela manque, pour le moins, d’élégance. JPR a raison de manifester son incompréhension.

Car à chaque fois qu’un paquebot entre en baie de Port-Vendres, un représentant de la municipalité (l’adjoint Georges GRAU par exemple est présent à toutes les escales) se précipite pour accueillir l’équipage et lui remettre un souvenir au nom de tous les port-vendrais… « mais en revanche il n’y a jamais un élu du Département ou de la Chambre de Commerce pour nous accompagner ! Ils ne sont là que lorsque la presse s’annonce. Lamentable ! », surenchérit un proche du maire, particulièrement remonté. « Ils nous expliqueront que la zone portuaire est gérée par la CCI et le Conseil Départemental, mais ce port il est bien situé sur le territoire de la commune de Port-Vendres, merde ! Quand ces gens-là arrêteront–ils de faire un bras d’honneur aux habitants de Port-Vendres ? Pour qui se prennent-ils ? Des monarques irrespectueux sans foi ni loi ?… ».