FRENE 66

____________________________________________________________________________________________

Fédération pour les Espaces Naturels et l’Environnement – Pyrénées-Orientales

Membre de France Nature Environnement

____________________________________________________________________________________________

Siège social : FRENE 66 – 16, rue Petite-la-Réal 66000-Perpignan
Tél. 04 68 34 98 26 Mail : frene66@gmail.com

___________________________________www.frene66.org__________________________________________

Communiqué du 1er août 2020

 

 

« L’asphalte de tous les dangers
Le goudronnage de la D-914 va générer des émanations toxiques au-dessus de la réserve marine
De plus en plus d’études signalent que l’asphalte qui recouvrent les routes génère des émissions problématiques, lors de sa production, lors de la construction des routes mais aussi durant l’usage des routes asphaltées. Une étude américaine publiée le 8 juillet 2020 le confirme : les radiations solaires provoquent sur le macadam imprégné de bitume un processus important de photo-dégradation des polymères qui deviennent alors solubles.

Or la route D-914 de la Côte vermeille qui surplombe la réserve marine de Cerbère-Banyuls est justement en train d’être asphaltée. Dans les conditions de soleil et de chaleur qui prévalent, il est clair que le bitume utilisé libérera de nombreux composés toxiques, notamment les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) qui sont des constituants naturels du charbon et du pétrole et au caractère cancérigène établi.

https://pubs.acs.org/doi/10.1021/acs.est.0c02263

À lire sur Numerama : L’asphalte des routes peut générer des émanations toxiques

Il semble que ce type d’émission n’était pas inclus dans le bilan écologique de l’élargissement de la D914. alors que ces particules associées avec les tensioactifs présents dans les eaux pourrait augmenter la toxicité de ces composés.

Le Conseil départemental 66 dont le journal Mon Département « souhaite un bel été à tous » et invite les touristes à plonger à la découverte du sentier sous-marin de la réserve marine va-t-il préconiser des mesures barrières ?

N’y avait-il pas mieux à faire en investissant pour redresser la situation catastrophique du ferroviaire dans le département notamment sur la ligne Perpignan-Portbou (fermeture des gares et des guichets, insuffisance de désertes, correspondances sabotées à Portbou avec la RENFE…) ? ».