Suite au dégazage effectué tôt, lundi matin, en baie de Paulilles – territoire de la commune de Port-Vendres -,  par deux plaisanciers qui ont rapidement quitté les lieux – ni vus ni connus – le 1er vice-président du Département66, Michel Moly, a immédiatement réagi

L’ancien maire de Collioure s’est même rendu sur les lieux incognito, tellement pour ce grand passionné de la mer, à la tête du Parc naturel marin du golfe du Lion, ce site remarquable qu’est la baie de Paulilles bénéficie à ses yeux et dans ses responsabilités d’élu d’une attention toute particulière : « Nous avons là un trésor naturel inestimable, celles et ceux qui le fréquentent, en mer ou sur terre, doivent le respecter et le Département66 continuera de tout mettre en oeuvre pour assurer sa sauvegarde, à l’excès s’il le faut, tout en le considérant bien sûr comme un patrimoine « populaire » accessible pour tous les amoureux de la nature ».

Comme hier, ce mercredi matin, chacun(e) a pu constater qu’il n’y a pas de pollution visible sur la plage de l’usine et la gendarmerie maritime est présente dans la baie pour veiller au grain.